C’est en voulant récupérer un ballon de soccer qu’un adolescent de 15 ans aurait franchi la clôture de six pieds de haut et des fils de fer barbelés pour s’introduire, durant les heures de fermeture, dans le périmètre de la piscine municipale fermée du parc Raymond, au 555, rue Bishop-Power, vers 22h le mardi 7 août. Quand ses amis ont constaté que la victime gisait au fond de la piscine, inanimée, ils ont volé à son secours et ont tenté de le ramener à la vie.

Sécurité conforme à la piscine

Au lendemain de ce drame humain, la mairesse Manon Barbe a rencontré les médias. «Je voudrais dire à quel point je suis attristée de cet événement tragique et malheureux. C’est la première fois que nous vivons un tel événement dans une piscine de l’arrondissement. Bien que les mesures de sécurité soient conformes, cet événement tragique nous amène à réfléchir sur l’adoption de nouvelles mesures pour éviter ce type d’accident.»
.

Les bains nocturnes: cas isolés

La mairesse Barbe a expliqué que l’arrondissement avait fait face il y a quelques années au phénomène des bains nocturnes dans les piscines publiques extérieures. En collaboration avec l’organisme Vélo Sécur et la Table d’action et de concertation en sécurité à LaSalle, l’arrondissement avait résolu le problème.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!