Rayko Coiffure a célébré ses 50 ans d’existence en grande pompe le dimanche 22 avril dernier. Près de 600 personnes ont assisté à un grand spectacle de coiffure de haute voltige qui faisait référence aux styles créés dans les années 60 et 70, par nul autre que le coiffeur émérite Raymond Auger, qui a fondé l’entreprise à LaSalle en avril 1962.

Cette fête avait pour but d’honorer Raymond Auger pour ses 50 ans à servir ses clients, mais aussi pour souligner la fidélité de sa clientèle. Une partie des sommes amassées, soit 2 000$, a été versée à la Fondation québécoise du cancer du sein.

Il pourrait bien s’agir du plus gros spectacle indépendant de coiffure ayant été produit au Canada. La semaine dernière, Rayko Coiffure faisait d’ailleurs les manchettes à travers le Canada.

Les coiffeurs de Rayko se sont dépassés artistiquement et professionnellement lors de ce spectacle produit par Pascal et Jérémie, stylistes et producteur de renommée mondiale.

Le lundi 7 mai, Raymond Auger et son fils Benoit ont signé le livre d’or de l’arrondissement de LaSalle.

Un grand parmi les grands

Raymond Auger a fondé Rayko Coiffure en avril 1962. Dans un secteur où les pauses-repas sont brèves et le nombre d’heures passées debout se compte par milliers, il fait figure d’exception. Peu de coiffeurs et de coiffeuses ont travaillé aussi longtemps et avec autant de succès.

À la fin des années 50, Raymond Auger, originaire de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, débarque à Montréal afin d’explorer les possibilités que lui offre la grande ville. Après quelque temps dans un salon de coiffure de Ville-Émard, il décide de fonder son propre salon à LaSalle, sur la rue Centrale.

Pendant plusieurs années, il sillonnera le Québec et formera plusieurs coiffeuses et coiffeurs. Il transmettra ses connaissances, mais aussi la passion qui l’anime avec beaucoup d’énergie.

Il fera partie des Coiffeurs Créateurs Canadiens et influencera la mode. Il a bâti une réputation de qualité pour son salon et a formé plusieurs coiffeurs et coiffeuses qui oeuvrent encore aujourd’hui dans le domaine avec succès.

Pendant les années 80, Raymond Auger cède les rennes de son entreprise à son fils Benoit, mais n’en reste pas moins engagé dans les activités quotidiennes de l’entreprise. Il y travaille encore trois journées par semaine.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!