«Honni soit qui mal y pense»

Cette devise, qui est celle de l’Ordre très noble de la Jarretière (en anglais The Most Noble Order of the Garter) est connue à travers le monde depuis des siècles et cet Ordre de chevalerie britannique, est l’un des plus importants et des plus prestigieux qui soit. L’admission donne à ses membres le droit au titre de «Sir» et s’accompagne de certains privilèges. Son origine serait reliée à un bal de la cour alors que la comtesse de Salisbury, maîtresse d’Édouard lll, laissa tomber sa jarretière. Selon la légende, le roi la ramassa vivement pour la lui rendre et, devant les plaisanteries des courtisans, s’écria : «Honni soit qui mal y pense», défense chevaleresque qui est restée la devise de l’Ordre à sa fondation par le roi en 1348. Les premiers membres furent le roi, le prince de Galles ainsi que 24 compagnons appelés «chevaliers fondateurs», tous hommes d’armes. Les bannières et armoiries de ces chevaliers sont suspendues dans la chapelle St.George (patron de l’ordre) à Windsor et chaque stalle est munie d’une plaque montrant le nom et les armes de l’occupant, et ce, jusqu’à sa mort. Durant le Moyen Âge, des femmes étaient associées à l’Ordre, non à part entière mais elles pouvaient assister à différentes réunions et fêtes. En 1509, après la mort de la mère d’Henry Vll, il redevint exclusivement masculin, à l’exception des reines, jusqu’à 1901 alors que le roi Édouard Vll fit de la reine Alexandra une «Lady» de l’Ordre et à partir de ce moment, d’autres femmes furent admises. En 1987, la reine Elisabeth décida que leur éligibilité serait la même que celle des hommes. Le grand maître de l’Ordre est le roi ou la reine et il comprend, outre 3 chevaliers royaux, 3 dames, 24 chevaliers, autrefois de la plus haute noblesse, et 7 «extra knights» (dont les rois de Belgique, de Suède, d’Espagne et le grand duc de Luxembourg). D’abord réservé à l’aristocratie, aujourd’hui s’il y a des places disponibles, les membres peuvent être d’origines diverses.

La devise et le Club nautique LaSalle

Dans les années 60 ou 70, il y avait sur le terrain du Club nautique LaSalle un canon que le fondateur du Club Joseph Ouellette y avait installé et, sur ce canon, on pouvait lire la devise anglaise de l’Ordre de la Jarretière «Honni soit qui mal y pense». Les membres du conseil de la Société historique Cavelier-de-LaSalle qui y faisaient une visite un jour, se sont intéressés à ce canon, sans réussir à trouver sa provenance. Le conseiller J. Ouellette était dans la Marine canadienne en 1942, faisant la navette entre Terre-Neuve et l’Angleterre ainsi que l’Italie pour le transport des troupes. Comme il est décédé en 1970, on a su par Roger Hébert, qui fut commodore du club, que le canon était un souvenir de la guerre 39-45. Mais, cet engin plutôt rare ici était bien lourd et s’enfonçait dans le sol, alors la ville le fit déplacer. J’ai bien cherché à savoir où mais il y a peu d’indices et aujourd’hui personne ne se souvient de cette petite histoire laSalloise !

Invitation aux peintres

Dans le cadre des «Dimanches au canal» à Lachine, des artistes sont recherchés pour peindre en direct entre le 24 juin et le 12 août, de 11h à 16h. Pour participer, se présenter au kiosque de pierre de la Promenade Père-Marquette, au pied de la 18e Avenue, 2 dimanches durant la saison. Info : Maurice Tessier, 514-634-4459. L’activité se terminera par le symposium Art Expo, les 11 et 12 août 2012.

Bientôt les vacances

À noter que le Carnet du 28 juin sera le dernier avant mes vacances et que vos communiqués pour y être inclus devront me parvenir au plus tard vendredi 22 juin. Le retour se fera avec l’édition du jeudi 16 août et les communiqués transmis au plus tard le vendredi précédent. Entre temps, ils sont envoyés au journal.

Société historique & Maison St-Dizier

Denis Gravel, de la Société historique Cavelier-de-LaSalle, participera à l’exposition présentée à la Maison Nivard-De Saint-Dizier, musée de Verdun au bord du fleuve. On peut visiter de 10h à 17h, du mardi au dimanche jusqu’à la Fête du travail et du mercredi au dimanche jusqu’à l’Action de grâce. M. Gravel y a fait de l’animation et est l’auteur du livre «Verdun, 125 ans d’histoire 1875-2000, 318p,

@Naissance

Bienvenue à Léana Béatrice, fille de Frédéric Groulx et Lylianne Bédard, de Châteauguay, née le 7 juin 2012 à 19h30, à l’Hôpital Anna-Laberge. Petite sœur de Lucas, 3 ans, et Mathias, 1an et demi, elle est la petite-fille d’Odette Lamarche (Pierre) et Daniel Groulx (Suzanne), autrefois de LaSalle, d’André Bédard et Rita Desgroseilliers, de Châteauguay, et arrière-petite-fille de Luce Morin-Lamarche, de LaSalle et de Claire Taboïka-Groulx-Miller, de Lachine. Félicitations aux heureux parents !

Retrouvailles SSL

La 13e édition des Retrouvailles Sault-Saint-Louis a rassemblé près de 20 personnes au restaurant Le Vieux Duluth le jeudi 14 juin, par une belle fin de journée ensoleillée ! Tous les fidèles étaient au rendez-vous plusieurs ayant expliqué leur absence. Remerciements à Andrée Desgroseilliers qui donne aux retraités de la commission scolaire et à d’autres encore à l’œuvre, cette occasion d’évoquer ensemble de bons souvenirs.

Club philatélique des Rapides

Réunion samedi 23 juin, 10h-13h, local 208 du Centre Henri-Lemieux. Échange de timbres, apportez vieilles collections. Info : Jean-Marie Plante, 366-7416.

Anniversaires

Vœux de Bonne fête à Roxane Labrosse (Marina) en ce 21 juin ! Et souhaits à Peggy Barrette (de retour à la Marina), le 25, l’amie Rita Gagnon (bientôt au Le Cavalier), le 27 juin !

@ ST:Les Aînés de LaSalle

Souper au Théâtre d’été à Châteauguay le 6 juillet. Au programme «Ne pas déranger». Transport, souper, théâtre, 40$ membre ou non-membre. Départ du centre Dollard-St-Laurent à 15h15. Info : René Larouche, 365-5904.

Âge d’or Ste-Catherine-Labouré

Pétanque tous les soirs au Chalet du parc Jeannotte, arrivez à 18h! Wild Wood du 24 au 30 août, occ. double 989$. Info : Atala Gratton, 366-4456.

Âge d’or St-Télesphore

Manoir du Lac William les 11 et 12 juillet. Pétanque au parc Hébert les lundis, mercredis, vendredis, de 13h`à 16h, et tous les soirs de 19h à la brunante. Roger Pinard, 367-4665, Thérèse Graveline, 363-8204.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!