Natif de la Côte d’Ivoire, en Afrique, détenteur d’une maîtrise en philosophie de l’Université de Sherbrooke et père d’un garçon de deux ans, Yebo Romarick Okou, 34 ans, est le candidat de Québec Solidaire (QS) dans Marguerite-Bourgeoys.

Pourquoi choisir le parti dirigé par Françoise David et Amir Khadir? «Ça fait quelques années que je suis la politique au Québec et en fonction de mes valeurs de partage, d’équité et de solidarité, Québec Solidaire a plus de constance dans son discours. Ses positions ne changent pas au gré des sondages.»

«Nous avons deux leaders différents et complémentaires. Françoise David est posée et réfléchie, alors qu’Amir Khadir va bousculer les choses. S’il promet quelque chose, il fera tout pour réaliser sa promesse.»

Ses priorités

Yebo Romarick Okou habite la région de Montréal depuis longtemps. Ayant déjà résidé à LaSalle, il affirme bien connaître le comté de Marguerite-Bourgeoys.

«Ma priorité, c’est le transport public. Tout le réseau de transport en commun doit être amélioré. On devrait penser davantage au transport électrique, surtout que le Québec est un grand producteur d’électricité.»

Le candidat est aussi préoccupé par l’éducation. «On parle des frais de scolarité aux niveaux collégial et universitaire, mais on néglige l’éducation de masse. Il y a beaucoup de décrochage scolaire et d’analphabétisme chez les jeunes. Il faut que les gens puissent avoir les moyens de comprendre ce qui se passe et de se réaliser sur les plans économique et institutionnel.»

Concernant le conflit étudiant, le candidat affirme «qu’il a été mal géré. On a considéré les étudiants comme des adversaires plutôt que des partenaires. On ne fait pas face à un ennemi extérieur qu’on veut abattre, mais à un partenaire local. Plutôt que de penser à l’avenir, le gouvernement a mis l’accent sur le leadership et l’image qu’il veut projeter.»

Le candidat s’intéresse aussi à l’intégration des immigrants. «Le comté est multiethnique et je ne veux pas que les gens soient isolés dans leur communauté. Je voudrais que toutes les communautés se mettent ensemble avec les valeurs en vigueur au Québec.»

Campagne sur le terrain

Yebo Romarick Okou multiplie les rencontres sur le terrain. «Je fais beaucoup de porte à porte. On n’a pas les mêmes moyens que les autres partis, mais on fait avec ce qu’on a. On cherche à se faire voir sur le terrain.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!