Tailler, plier, colorer, assembler, conseiller, réparer, percer, transformer, cliquer, mesurer… Il faut beaucoup de verbes pour décrire tout ce qui se fait à la formation professionnelle. Du 10 au 12 octobre, les visiteurs du Salon national de l’éducation de Montréal sont invités à passer à l’action lorsqu’ils rencontreront les représentants (enseignants et élèves) de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) pour expérimenter une vingtaine de programmes offerts dans ses centres de formation professionnelle (CFP). Le Salon est présenté à la Place Bonaventure, l’entrée est gratuite, l’espace de la CSMB se trouve tout au fond, à gauche.

D’un stand à l’autre, les élèves plient des bouts de métal (Tôlerie de précision), explorent le ventre d’un ordinateur (Réparation d’appareils électroniques audiovidéos), fabriquent un jonc (Techniques d’usinage) ou se font maquiller (Esthétique). Le ton est décontracté, on y est à l’aise pour s’informer sur les programmes de formation, les taux de placement, les salaires moyens, les aptitudes requises, etc.

L’animation présentée au Salon est bien rodée. Depuis trois ans, elle fait le tour des écoles secondaires et des centres d’éducation des adultes pour rencontrer les élèves et leur proposer les programmes de formation. Le passage des représentants de la CSMB suscite toujours l’enthousiasme et les visiteurs repartent la tête pleine d’idées nouvelles.

Les programmes sont très variés. On pense à l’informatique et à l’électronique (Réparation d’appareils électroniques audiovidéos, Soutien informatique, etc.), aux soins de santé (Assistance à la personne en établissement de santé, Massothérapie, etc.), au travail de bureau et au commerce (Bureautique, Lancement d’une entreprise, Vente de voyages, etc.), à la fabrication mécanique (Mise en œuvre de matériaux composites, Tôlerie de précision, Techniques d’usinage, etc.) ou encore aux soins esthétiques (Coiffure, Esthétique, etc.). Au total, 20 programmes pour apprendre un métier, intégrer rapidement le marché du travail et bien gagner sa vie.

Dans ses six centres, la CSMB propose 36 programmes menant à un diplôme d’études professionnelles (DEP); six programmes menant à une attestation de spécialisation professionnelle (ASP); cinq programmes menant à une attestation d’études professionnelles (AEP) et un programme menant à une attestation de formation (AF). Quelque 7 500 élèves sont inscrits à l’un ou l’autre de ces programmes offerts à Kirkland, Lachine, LaSalle, Saint-Laurent et Verdun.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!