Le ministre de l’Immigration Jason Kenney a accordé un sursis à la famille Keita Mansaré, peu avant leur déportation qui devait avoir lieu dimanche dernier.
Les Keita Mansaré, qui habitent provisoirement chez des amis à LaSalle, devaient se livrer aux autorités à 14h, le 22 avril. La mère, Kankou Keita Mansaré, devait être renvoyée en Afrique avec ses deux plus jeunes garçons. Son fils aîné et ses deux filles devaient suivre mardi dernier.
Toutefois, un appel reçu par Me Salif Sangaré, l’avocat de la famille, a changé la donne. «La déportation sera reportée jusqu’à ce qu’on ait fini d’étudier leur demande d’Évaluation des risques avant renvoi (ERAR) et leur demande de considérations humanitaires», a expliqué M. Sangaré.
Rappelons que l’expulsion de la famille Keita Mansaré vers la Guinée avait été annulée la semaine dernière, les enfants de la famille ne disposant pas de passeports valides.
Les Keita Mansaré sont arrivés au Canada en 2007 en demandant le statut de réfugié, qui leur a été refusé. Deux premières expulsions ont été annulées en raison de malaises subis par des membres de la famille et de l’absence de documents de voyage pour les enfants. Une troisième expulsion a aussi été annulée, cette fois, pour des raisons davantage humanitaires.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!