C’est sans surprise que le candidat libéral Robert Poëti est devenu mardi soir le tout nouveau député de la circonscription de Marguerite-Bourgeoys, véritable bastion libéral depuis plus de 40 ans.

Une forte majorité des électeurs ayant exercé leur droit de vote ont choisi de poursuivre la tradition libérale dans Marguerite-Bourgeoys, malgré les difficultés éprouvées par le parti sur la scène provinciale.

Après les résultats de 169 bureaux de votation sur 169, Robert Poëti obtenait l’appui de 19 993 électeurs, une majorité de 13 049 voix sur la jeune candidate Jessica Riggi du Parti québécois.

Malgré la défaite de son parti sur la scène nationale, le nouveau député a eu droit à un accueil triomphal lors de son arrivée à son local du boulevard Newman, en présence de nombreux partisans, dont les conseillers municipaux Laura Palestini et Ross Blackhurst.

Avec émotion, il a souligné la présence de sa fille et de sa belle-famille. «Mon épouse est procureure de la Couronne à Montréal. La loi lui interdit d’être avec moi durant une campagne électorale. Mais j’ai toujours eu son appui.» Il a souligné le travail de son attachée politique Luciana Evangelista. «Des personnes ont pensé que c’était ma femme parce qu’elle m’a suivi pendant les 35 jours de la campagne!»

Première expérience en politique

Robert Poëti en sera à ses premiers pas en politique active.
«Je suis très fier d’être votre député. C’est l’entrevue la plus franche et la plus réelle que j’ai eu de ma vie, avec le résultat que les citoyens de Marguerite-Bourgeoys ont fait un choix d’ordre, un choix d’opinion. Ils ont choisi le Parti libéral et Robert Poëti. Je suis heureux de travailler pour Marguerite-Bourgeoys et LaSalle.»
M. Poëti a rappelé que le Parti libéral a enregistré un bien meilleur rendement que certains sondages le prédisaient puisqu’il formera l’Opposition officielle.

«Je suis convaincu que dans tous les partis politiques, il y a des hommes et des femmes de qualité. Le mandat qu’on a des citoyens, c’est de travailler ensemble et c’est ce que je veux faire. Je pense que dans l’opposition, on peut aussi faire avancer le Québec. J’ai une jeune carrière en politique, mais une longue carrière d’expertise à travers les gens qui ont construit le Québec.»

Quant à ses priorités, Robert Poëti a déclaré au Messager: «j’ai rencontré la mairesse Manon Barbe qui m’a fait part de ses attentes, entre autres, le désenclavement de LaSalle avec l’opportunité qu’on a avec les travaux de l’échangeur Turcot qui pourraient permettre une fluidité beaucoup plus facile pour sortir de LaSalle. J’ai visité des résidences d’aînés et des personnes pauvres et je pense qu’on peut les aider encore davantage.»

Robert Poëti prend la relève de Clément Gignac, qui avait été élu lors d’une élection partielle tenue en juin 2009 afin de succéder à Monique Jérôme-Forget. Cette dernière avait obtenu un quatrième mandat consécutif dans Marguerite-Bourgeoys lors des élections générales de décembre 2008.

Qui est Robert Poëti ?

Originaire de Montréal et né d’un père italien, Robert Poëti habite Vaudreuil. Marié, il est père d’une fille de 28 ans.

Détenteur d’une maîtrise en administration publique, il est reconnu pour sa carrière à la Sûreté du Québec.

Dans le secteur privé, il a été directeur du développement des affaires pendant près de sept ans chez Dicom et Gojit, deux entreprises québécoises actives dans le domaine des transports. Il a par la suite lancé son entreprise, Robert Poëti Communication, en août 2011.

Il a également reçu la Médaille pour services distingués pour ses 25 années de conduite exemplaire au service de l’ordre public du Canada, ainsi que la Médaille commémorative du jubilé de la reine pour sa contribution exceptionnelle envers les citoyens, la communauté et le pays.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!