Collaboration spéciale Le déneigement de la cour de l'ex-école Allion suscite le mécontentement.

Lucien St-Onge et sa petite famille se sont récemment fait réveiller à 3h30 du matin, pour la quatrième fois. C’est l’artillerie lourde qui déblaie la neige sur le terrain de l’école vacante avoisinante qui a réveillé la famille le 6 février.

«C’est une zone résidentielle, tout ce que je demande c’est que le déneigement se fasse à des heures décentes», explique le père de trois enfants qui s’est fait réveiller à 3h30 du matin.

L’ancienne école anglophone, située sur la rue Édouard, entre la 4e et la 5e Avenue, est vacante depuis de nombreuses années et c’est la première fois cet hiver que son terrain est déneigé, expose celui qui dit vivre pratiquement dans la cours arrière de l’école.

«Ce doit être pour des raisons de sécurité que l’on a commencé à déblayer ce terrain et je respecte ça», suppose M. St-Onge.
Toutefois, il déplore «le bruit d’enfer» que font les pelles et le son émis par les camions qui font marche arrière au milieu de la nuit.

De nombreuses plaintes
Francisco Moreno, ancien candidat à la mairie, reçoit de nombreuses plaintes de citoyens qui habitent autour de l’école.

C’est la commission scolaire Lester B. Pearson qui est responsable du déneigement sur le terrain, selon ses dires.

Or, la commission scolaire Lester B. Pearson dit ne pas avoir reçu de plainte officielle, selon sa porte-parole Alicia Ambroziak. Elle explique que le même entrepreneur privé déneige toutes les cours des écoles anglophones de LaSalle avant 6h30 le matin.

Dans le cas de l’ex-école Allion qui est toujours vacante, elle précise que le terrain doit être déneigé par mesure préventive, en cas d’incendie.

La CSMB intéressée à en faire l’achat
Pour sa part, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) est intéressée à faire l’acquisition de l’ancienne école anglophone, confirme son porte-parole Jean-Michel Nahas.

Selon les prévisions du ministère de l’Éducation, 31 nouvelles classes pouvant accueillir 680 élèves seront nécessaires d’ici cinq ans sur le territoire de LaSalle.

La CSMB a acheminé une série de mesures au ministère afin de combler ses besoins de locaux manquants d’ici 2018. Elle propose l’achat et la mise aux normes de l’ancienne école Allion, pour 15 locaux et un gymnase, au coût de 16,3 M$.

Ses demandes prévoient également l’agrandissement des écoles primaires Terre-des-Jeunes, au coût de 7,7 M$, et de l’école Laurendeau-Dunton, au coût de 6M$.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!