TC Media Archives Robert Poëti

Dans un court communiqué de quelques lignes, le ministre des Transports et député de Marguerite-Bourgeoys, Robert Poëti, écrit qu’il «respecte la décision de son confrère Yves Bolduc de quitter la vie politique et de retourner à la pratique médicale»

La saga entourant les derniers jours du ministre Bolduc a fait mal à l’ensemble du gouvernement libéral.

Pour sa part, Robert Poëti, qui est également ministre responsable de la région de Montréal et qui n’est pas touché par le remaniement ministériel de vendredi dernier, écrit que «la politique, c’est exigeant, autant sur le plan professionnel que personnel».

Il salue tout ce que son confrère Bolduc «a accompli pour le Québec lors de ses années en politique».

Au cours de sa carrière en politique active, Yves Bolduc a d’abord été ministre de la Santé sous l’ancien gouvernement de Jean Charest. Après un séjour forcé dans l’Opposition face au gouvernement péquiste de Pauline Marois, il a accédé au poste de ministre de l’Éducation lors du retour des libéraux au pouvoir sous la direction de Philippe Couillard.

Au cours des dernières semaines, le ministre démissionnaire et député de Jean-Talon a multiplié les sorties controversées, entre autres dans le dossier des fouilles à nu dans les écoles, qui ont soulevé les critiques à son endroit et envers le gouvernement libéral.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!