Pierre Boulanger/TC Media Les résidents des rues voisines du cégep André-Laurendeau ont droit à des vignettes pour accéder à un stationnement réservé sur rue.

La Ville de Montréal envisage de rapatrier la gestion des vignettes de stationnement. La nouvelle politique, qui pourrait être en vigueur dès cet automne, pourrait faire mal aux détenteurs de certains arrondissements, notamment à LaSalle, Pierrefonds-Roxboro et Saint-Léonard, pour qui la première vignette est gratuite. Anjou, Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles n’ont tout simplement pas de vignettes.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a écrit sur les médias sociaux que «tout sera remis en question, y compris le rapatriement des vignettes». Il se refuse à tout autre commentaire, comme les élus de LaSalle qui préfèrent attendre le dépôt de la politique.

Le Bureau Accès LaSalle émet environ 1600 vignettes gratuites chaque année. Quelque 650 vignettes supplémentaires, au coût de 55$ chacune, sont également distribuées annuellement.

Par ailleurs, contrairement aux autres arrondissements, la vignette de LaSalle est transférable. «Les nôtres s’accrochent au miroir et sont donc utilisables pour toute la famille», explique le directeur affaires publiques et greffe, Pierre Dupuis. Chaque adresse a droit à un maximum de cinq vignettes, incluant le remplacement d’une vignette perdue ou volée.

Le système de vignettes permet de réserver des places de stationnement sur rue aux résidents aux endroits achalandés aux abords de six zones particulières, notamment près de l’hôpital, du cégep, des écoles et du centre de tennis Cavelier.

LaSalle propose aussi au coût de 2$ par jour, des vignettes temporaires de couleur différente, pour accueillir des visiteurs pour un ou plusieurs jours.

Coûts
Avec la centralisation de la gestion des vignettes, Pierre Dupuis craint une augmentation des coûts. «On ne sait pas ce qui va se décider, mais si on regarde ailleurs à Montréal, les résidents payent beaucoup plus cher».

C’est sur le Plateau-Mont-Royal que les vignettes sont les plus coûteuses. Une première coûte 161$ et les suivantes 322$. Dans Rosemont-La Petite-Patrie et à l’Île-Bizard-Ste-Geneviève, les résidents doivent débourser une centaine de dollars pour obtenir une première vignette.

On compte plus de 49 000 voitures munies de vignettes à Montréal.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!