En entrant au Café Napoléon, le coup d’œil impressionne, avec son entrepôt d’immenses sacs de cafés provenant des cinq continents, deux torréfacteurs de grande taille, dont un allemand considéré comme le meilleur au monde pour les cafés biologiques, ainsi que quatre lignes d’ensachement qui fonctionnement rondement.

Ces équipements occupent une partie des 18 000 pieds carrés des locaux de l’entreprise. Tout le processus de torréfaction est informatisé et l’usine est équipée d’un système anti-polluant ultramoderne.

«Nos cafés sont sélectionnés parmi les meilleures récoltes de la saison et analysés dans notre laboratoire. On les importe, on les cuit, on les torréfie et on les emballe», explique le copropriétaire Gérard Kelly.

L’entreprise envisage divers projets d’expansion de sa maison de torréfaction située au 2702, rue Lapierre.

«On pourrait cuire de six à sept millions de livres de café annuellement, alors qu’actuellement, on en produit un peu plus d’un million», expliquent Gérard Kelly et Umberto Pasquini, copropriétaires de l’entreprise.

Débuts modestes
Café Napoléon voit le jour en 1983, quand Gérard Kelly et Umberto Pasquini, beaux-frères et amis, se découvrent une passion pour le café. Les résidents de Ville-Émard amorcent leur incursion dans ce domaine, dans un sous-sol de ce quartier montréalais.

Dix ans plus tard, toujours animés de cette passion, ils ouvrent une maison de torréfaction à LaSalle. «Les bonnes nouvelles se multiplient depuis deux ou trois ans», explique Umberto Pasquini, qui a enseigné dans une école de LaSalle pendant 22 ans.

En 2006, Café Napoléon a remporté en 2006 le prix Unio de la meilleure entreprise de 10 employés et plus décerné par la Chambre de commerce du Sud-Ouest. Au fil des ans, l’entreprise a obtenu plusieurs autres certifications.

Quand la compagnie Kraft, qui fabriquait du café, a fermé son usine de la rue Boivin en 2005, Café Napoléon a fait l’acquisition de plusieurs de ses équipements devenus disponibles.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!