Même si l’on observe une baisse de demandes d’admission dans l’ensemble du réseau collégial, le cégep André-Laurendeau accueille un nombre record de 3991 étudiants à la session d’automne, dont 93 internationaux provenant surtout du continent européen.

Le nombre d’étudiants n’a pas cessé de croître au cours des dernières années, passant de 3381 en 2011 à 3565 en 2012 et à 3793 l’an dernier.

Ces chiffres ont augmenté notamment en raison de l’offre de nouveaux programmes d’études, dont Techniques d’estimation et d’évaluation en bâtiment et Technologies d’éducation à l’enfance.

«Au cours des trois ou quatre dernières années, on grimpait de 3% ou 4% annuellement, mais cette fois, la hausse est d’un pourcent et on atteint le haut de la courbe. Nous sommes contents et le collège est plein à craquer», confie le directeur général Claude Roy.

Des étudiants d’outre-mer
Claude Roy est particulièrement fier de l’augmentation du nombre d’étudiants internationaux.

«Nous en avons 93, comparativement à 66 l’an dernier. Ce sont surtout des étudiants européens (France, Belgique, Suisse) et ça prouve que nos efforts dans ces pays portent leurs fruits», déclare-t-il.

Moins de cours mais plus d’aide à l’apprentissage
Claude Roy constate que les étudiants s’inscrivent à moins de cours en moyenne. «On a plus d’étudiants, mais il n’y a pas plus de cours qui se donnent».

Dans les centres d’aide pour l’apprentissage, le nombre d’inscriptions augmente considérablement. «Les demandes des jeunes qui ont besoin d’aide en mathématiques ou en français, par exemple, augmentent de beaucoup, passant de 90 en 2011 à 250 en 2015», selon M. Roy.

L’établissement de LaSalle offre 13 programmes d’études, programmes de formation continue et de services aux entreprises.

Il compte également deux centres collégiaux de transfert technologiques (CCTT): l’Institut international de logistique de Montréal (IILM) et Optech.

Depuis 1991, il fait partie du Baccalauréat international (BI).

Créé en 1968, le cégep André-Laurendeau a été construit pour accueillir 3700 étudiants, selon les devis de 1976. «Dans ces devis, on joue toujours d’environ 10%. Donc, 4071 étudiants serait le nombre maximal théorique. Nous sommes pas mal au bout de la corde et on devrait s’y tenir pour quelques années», soutient le directeur du cégep.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!