Isabelle Bergeron/TC Media Quelques membres de l'Association des artistes de LaSalle, Nicole Doré-Brunet, Ginette Poissant, Sylvie Pinsonneault et Marie-Ange Brassard profitent de l'équipement de l'atelier Glypto pour travailler la gravure artistique.

Active depuis 1979, l’Association des artistes de LaSalle présentera dès le 21 avril le Salon du printemps, où plusieurs de ses membres offriront une soixantaine d’œuvres de tout type à la galerie Les Trois C du centre culturel et communautaire Henri-Lemieux.

Composée de créateurs aux talents multiples, que ce soit la peinture, le dessin, la sculpture ou autres, l’Association revendique l’organisation de plus d’une cinquantaine d’expositions sur le territoire lasallois depuis 36 ans, à raison de deux par années.

«Au début, nous voulions surtout regrouper les artistes et les gens appréciant l’art habitant à LaSalle et dans ses environs», explique la présidente de l’Association, Ginette Poissant, ajoutant que les membres sont généralement des artistes professionnels ou semi-professionnels.

Si le Salon de l’automne, lui aussi présenté au centre Henri-Lemieux, compte plus d’œuvres, celui du printemps propose un éventail de créations choisies par jury et une remise de prix et de mentions d’honneur. «Ces événements font non seulement rayonner les artistes, mais aussi l’arrondissement», souligne Mme Poissant.

Un rayonnement qui dépasse les frontières de LaSalle, puisque plusieurs des membres exposent un peu partout sur la planète. «Il y a des gens de l’extérieur qui font appel à nous», poursuit Ginette Poissant, affirmant que certaines des œuvres qui ont été présentées dans ces salons semi-annuels ont voyagé en Europe et en Amérique du Sud.

«C’est une façon de promouvoir le côté artistique d’une ville, qui elle-même donne un cachet particulier aux œuvres, explique-t-elle. On est influencé par notre environnement, on vit tout le temps avec le fleuve».

Pour appuyer ses dires, elle pointe les grandes fenêtres de l’atelier de gravure Glypto, situé au cinquième étage de la mairie de l’arrondissement. Par celles-ci, on voit le pont Honoré-Mercier enjambant le fleuve Saint-Laurent et les arbres au loin. Depuis 20 ans, le local est offert gracieusement à l’Association par la Ville.

Un lieu de culture
La mairesse de l’arrondissement de LaSalle, Manon Barbe, avance qu’il faut remonter au début des années 80 pour que l’administration municipale s’intéresse à la diffusion de la culture.

Différents projets, comme l’inauguration du centre Henri-Lemieux, y sont étroitement rattachés. «Il y a eu des investissements au niveau des arts, c’était le côté concret de l’implication», souligne-t-elle, en expliquant que la culture est belle et bien vivante sur le territoire.

«Notre volonté est que LaSalle soit un milieu de vie culturel», répète-t-elle, rappelant que le théâtre Desjardins possède la plus grande salle de spectacle à l’ouest du théâtre Saint-Denis, sur l’île de Montréal.

Le Salon du printemps de l’Association des artistes de LaSalle se déroulera jusqu’au 1er mai, à la galerie Les Trois C du centre culturel et communautaire Henri-Lemieux. L’entrée y est gratuite.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!