La Brasserie Labatt vient d’investir 24 M$ dans deux nouvelles lignes de production de pointe et rapatrie la production de boissons prêtes-à-boire de la région de New York à sa brasserie de LaSalle, ce qui permet d’assurer la sauvegarde des 800 emplois dans la région montréalaise.

La brasserie de LaSalle produira des boissons aromatisées à base de malt, dont les «Ritas» de Bud Lime et l’ensemble des marques des produits prêts-à-boire Palm Bay, qui seront en vente au Québec cette semaine.

La production locale permettra à Labatt des répondre à la demande des consommateurs au Québec et au sein d’autres marchés canadiens.

Ce montant s’ajoute aux 29 M$ supplémentaires investis au cours des trois dernières années en matière d’emballage et de capacité de traitement

Un pilier de LaSalle
C’est à LaSalle que Labatt a inauguré sa première brasserie en sol québécois en 1956, avec 285 employés. Aujourd’hui, elle a 1300 employés au Québec, dont 800 dans la région de Montréal.

«L’investissement de 53 M$ au cours des trois dernières années a eu lieu en deux phases. Une première en 2013, avec l’ajout d’un équipement pour produire des canettes et une ligne pour les bouteilles en aluminium, et la phase actuelle pour introduire les produits aromatisés à base de malt», explique Jean Gagnon, vice-président des affaires corporatives.

De son côté, le président du Syndicat des travailleurs et travailleuses de la Brasserie Labatt, Sylvain Moreau, qui représente 325 employés permanents à la production, avoue que la nouvelle tendance vers la canette a entraîné la perte d’emplois au fil des dernières années.

«Nous étions 400 salariés permanents il y a quatre ou cinq ans. Près de 60% du marché s’en va vers la canette et il faut quatre salariés pour opérer ce secteur, contre une quinzaine pour celui de la bouteille», explique-t-il.

Grand soulagement
«Par son audace, sa créativité et sa capacité d’innovation, l’entreprise s’est adaptée aux changements du marché et des habitudes de consommation en prenant les moyens pour diversifier sa gamme de produits», a déclaré Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, et responsable de la Stratégie numérique.

«C’est un signe de vitalité économique pour l’arrondissement. Labatt est une entreprise modèle qui s’implique dans sa communauté et vous contribuez à faire de LaSalle un pôle commercial majeur», a souligné la mairesse Manon Barbe.

Fort d’un héritage datant d’aussi loin que 1847, Labatt compte plus de 3000 employés et six brasseries qui livrent plus de 60 marques de bière, dont Budweiser, Bud Light, Labatt Bleue, Labatt 50 et Alexander Keith.

La brasserie de LaSalle fabrique actuellement 35 marques de bière avec 14 houblons différents.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!