Collaboration spéciale Louis-Jean Cormier

Entouré de ses quatre acolytes, de ses espaces poétiques et musicaux, Louis-Jean Cormier sera en spectacle pour la première fois au Théâtre Desjardins le 11 mars.

Avec Les grandes artères, Louis-Jean Cormier revient avec un disque près du coeur. Les artères dont il est question sont multiples: route par où l’on quitte ceux qu’on a aimés, celle où passe la fanfare, sur laquelle on a égaré un porte-bonheur. C’est aussi l’artère par où elle reviendra, si elle revient. L’artère qui oxygène le coeur.

Toujours entouré de ses complices Adèle Trottier-Rivard, Marc-André Larocque, Guillaume Chartrain et Simon Pedneault, Louis-Jean Cormier poursuit son chemin artistique.

Ce natif de la Côte-Nord a été élevé dans une famille mélomane. En 1998, alors qu’il étudie au cégep en musique, il forme le groupe Karkwa avec des amis.
C’est en 2012 qu’il amorce une carrière solo avec la parution de son album Le treizième étage. Parallèlement, il devient l’un des «12 hommes rapaillés», un projet inspiré par la poésie de Gaston Miron, dont il signe la réalisation et les arrangements.
Le spectacle sera présenté à 20h. Billets en vente par téléphone au 514 367-6373, poste 1 et en personne à la billetterie du Théâtre Desjardins, au 1111, Lapierre.

 

 

 

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!