TC Media/Catherine Paquette Le passage à niveau est fonctionnel et permet aux piétons de traverser la voie pour acheter des billets, mais la clôture du CP les empêche de se rendre sur la rue de Castelnau.

Montréal demande l’arbitrage pour obtenir six passages à niveau de la part du Canadien Pacifique (CP) qui fait la sourde oreille.

«Vous le savez, je demande depuis longtemps au CP d’implanter des passages à niveau. […] Notre médiation a achoppé, alors notre Administration n’a d’autre choix que de présenter une demande formelle à l’Office des transports du Canada en vertu de l’article 101 (3) de la Loi sur les transports au Canada qui pourra autoriser leur construction», a déclaré mardi par communiqué le maire de Montréal, Denis Coderre.

Les demandes de la Ville, visent à désenclaver certains quartiers longés par les voies de chemin de fer du CP. Six emplacements ont été proposés :
-Rues Cartier / Dandurand;
-Avenue Henri-Julien / rue des Carrières;
-Rues St-Dominique / Bernard
-Avenue De l’Épée / futur Campus Outremont;
-Gare Parc (raccordement des rues Ogilvy et De Castelnau);
-Gare Bois-de-Boulogne.

Toutefois, le 26 août, le vice-président du Canadien Pacifique a confirmé par voie de lettre qu’il refusait toutes nos propositions de nouveaux passages, indique la Ville qui s’en remet désormais à l’Office des transports du Canada pour obtenir gain de cause.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus