Le Plateau-Mont-Royal sévit contre un propriétaire négligent. L’arrondissement a entrepris des mesures judiciaires pour obliger la démolition de l’immeuble situé au 3476, rue Saint-Dominique, en état de délabrement avancé depuis 2010.

«Ça fait au moins dix ans (que le dossier traîne). Il y a eu des squatteurs, des incendies. On a rencontré le propriétaire à de nombreuses reprises. Il avait promis de barricader. Il ne l’a pas fait. Après, il avait promis de procéder à la démolition, il ne l’a pas fait. Notre patience a des limites. On va procéder par injonction», indique le maire Luc Ferrandez.

L’administration locale a mandaté ses services judiciaires pour pouvoir contraindre le propriétaire à démolir. Les services de la Ville ont dû installer des clôtures pour sécuriser le pourtour de la structure à deux reprises dans les six dernières années.

Le propriétaire a reçu depuis 2010 un total de sept avis et 12 constats d’infractions pour non-conformité par l’arrondissement.

Une demande de permis de démolition a été déposée devant le comité consultatif d’urbanisme en 2014.

Le 4 novembre de la même année, la demande a été acceptée, à condition d’une garantie bancaire de 25 000$, valide pour 24 mois afin d’assurer la réalisation des travaux de démolition et de fournir une attestation par laquelle le propriétaire s’engageait à assurer la protection des murs partagés avec le bâtiment au nord contre le gel à l’aide d’un revêtement incombustible.

Le permis de démolition a finalement été révoqué le 8 juin 2016, puisque le propriétaire avait refusé de se conformer à ces deux conditions. Le bâtiment continue à être un lieu de «squatt» et le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) serait appelé à y intervenir régulièrement, selon l’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!