Archives Métro La rue Saint-Viateur

L’emblématique quartier Mile End ne pourra plus être filmé dans le cadre de tournages cinématographiques, dans le quadrilatère délimité par les avenues Bernard, Fairmount, du Parc et la rue Saint-Urbain. La Ville de Montréal vient d’imposer un moratoire de tournages cinématographiques en raison de plaintes de citoyens.

Une dizaine de plaintes ont été formulées depuis le début de l’automne au Bureau du cinéma et de la télévision de Montréal (BCTM), responsable de l’octroi des permis de tournage. L’institution a donc décidé d’imposer un moratoire d’une période indéterminée, permettant seulement deux tournages dans ce quadrilatère par année.

«Il est normal que la Ville doive, de temps à autre, décréter un moratoire concernant l’occupation temporaire du domaine public pour un périmètre particulier. En général, c’est le cas lorsqu’un secteur devient très achalandé et prisé par les créateurs du milieu de la télé et du cinéma. Cette procédure permet de trouver un juste équilibre entre le besoin de quiétude des résidents et des productions télé et cinématographique», affirme le chargé de communications de la ville-centre, Philippe Sabourin.

Le conseiller de Ville, Richard Ryan, est d’avis qu’il est judicieux de prendre le temps d’étudier la question.

«Je suis favorable à ce qu’on regarde l’ensemble des nuisances. Est-ce qu’on peut retrouver certains bâtiments ailleurs? Ça vaut la peine de voir comment ce pourrait être plus harmonieux avec le voisinage», indique M. Ryan.

Pour l’Association des commerçants du Mile End, le problème ne reposait pas tant dans le nombre de tournages que par le suivi de ceux-ci.

«Plutôt que de créer un moratoire, on devrait étudier au cas par cas». Jimmy Zoubris de l’Association des commerçants du Mile End

«Il y a eu des aberrations par le passé, comme fermer l’avenue Fairmount alors qu’il y avait des travaux sur l’avenue du Parc. On devrait permettre les tournages avec peu d’impacts sur les résidents ou à des heures de moins fort achalandage», croit le vice-président de l’Association des commerçants du Mile End, Jimmy Zoubris.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus