La rue Saint-Denis vivra une reconfiguration en profondeur en 2020. Le maire Luc Ferrandez invite la population à être ambitieuse dans ses demandes pour redonner ses lettres de noblesse à cette artère.

L’élu donnera une conférence le 17 novembre intitulée «L’avenir de la rue Saint-Denis» au nouveau centre d’art le Livart.

«C’est comme pour le parc La Fontaine. On veut donner de la vision, montrer des exemples ailleurs dans le monde et nourrir la réflexion», élabore M. Ferrandez.

Parmi les pistes de solutions possibles, il y aurait créer un corridor d’art entre le Carré Saint-Louis et le métro Sherbrooke pour mettre en valeur ces espaces.

Les pistes cyclables et l’élargissement des trottoirs font également partie des solutions pour améliorer le transit en transport durable sur cette rue.

«Je crois que beaucoup de gens marchent sur Rivard ou sur les autres petites rues locales à côté, parce qu’ils ne trouvent pas ça agréable de déambuler sur la rue», continue M. Ferrandez.

Mettre un terre-plein au centre de la rue et retravailler les intersections sont aussi parmi les possibilités avancées.

«C’est rare des rues commerciales aussi larges. Si on regarde Lincoln à Chicago ou Oxford à Londres, elles sont plus étroites. Il faut que ça devienne un milieu de vie, où des bureaux de professionnels viennent s’établir aux deuxièmes étages», continue M. Ferrandez.

Le responsable du dossier au comité exécutif, Lionel Perez, ne pourra être présent lors de cette séance d’idéation, mais c’était dit ouvert à travailler en collaboration avec l’arrondissement pour revoir l’artère, à la fin des travaux qui ont eu lieu cette année.

«Le but, c’est aussi d’inspirer la ville-centre. On veut regarder de quoi ça peut avoir l’air. On veut que les commerçants et les résidents soient ambitieux dans leurs demandes», conclut M. Ferrandez.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus