Pianos publics de Montréal À la fin de la saison, les pianos en bonne condition seront donnés à des organismes de l’arrondissement du PMR.

Les pianos publics seront visibles dans les rues de Montréal et du Plateau-Mont-Royal à partir du mois de juin. Un hommage au 375e anniversaire de la métropole sera rendu au mois d’août par des artistes à travers le Québec.

L’initiative des pianos publics, qui a commencé en 2012 sur le PMR, proposait seulement quatre pianos à ses débuts. Aujourd’hui, avec une trentaine de pianos dans Montréal, il y en a 14 dans l’arrondissement.

À la disposition du public depuis cinq ans, les pianos, tous décorés par des artistes québécois, sont installés dans des espaces publics de Montréal pour la saison estivale.

Dans le Plateau, les instruments seront mis à la disposition des passants entre 10h et 20h tous les jours de la semaine, à partir du 19 juin jusqu’au 9 octobre. Tout au long de l’été, les pianos bougeront et se retrouveront à de nombreux emplacements de l’arrondissement.

Hommage

Pour la quatrième année, l’évènement Les pianos publics au diapason revient également, mais cette fois-ci avec encore plus de pianos à travers la ville et la province.

À l’initiative du PMR et de Julien Leblond, accordeur de pianos, près de 50 pianos de Montréal et du Québec joueront la même chanson en même temps, le jeudi 24 août à midi. En hommage au 375e anniversaire de la métropole, des artistes chanteront le morceau «Montréal», d’Ariane Moffatt.

À la fin de la saison, les pianos en bonne condition seront donnés à des organismes de l’arrondissement du PMR afin de permettre à un plus grand nombre de gens d’en profiter.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!