Jean-François Leblanc D’origine franco-polonaise, Lydia Képinski est bercée, dès son enfance, par les chansons de Barbara, Brassens et Gainsbourg.

Lydia Képinski, qui habite dans le Mile-End a remporté la finale des Francouvertes, le concours-vitrine qui favorise l’émergence d’artistes de la relève musicale francophone canadienne.

Suite aux soirées organisées au Cabaret du Lion d’Or depuis le mois de février, Les Louanges, Lydia Képinski et Laurence-Anne  ont réussi à accéder à la grande finale du 8 mai au Club Soda.

C’est Lydia Képinski, résidente du Plateau-Mont-Royal, qui a gagné la grande finale. Les Louanges ont fini en 2e position et Laurence-Anne en 3e position.

Avec un EP de quatre chansons sorti à l’automne 2016 qui sonne «comme de la pop alternative poético-synthétique», Lydia a aussi été finaliste au Festival international de la chanson de Granby en 2016.

D’origine franco-polonaise, elle est bercée, dès son enfance, par les chansons de Barbara, Brassens et Gainsbourg.

Lors de cette finale elle a remporté, entre autres, la bourse SiriusXM de 10 000 $ ainsi que l’enregistrement et la diffusion d’une session musicale vidéo par l’équipe de La Fabrique culturelle de Télé-Québec.

Francouvertes
Créées par Faites de la musique en 1995, les Francouvertes visent à favoriser l’émergence d’artistes et de groupes de la relève musicale francophone canadienne représentant tous les genres musicaux.

Il s’agit du premier concours québécois dont l’évaluation est assurée à parts égales par un jury formé de représentants de l’industrie et des médias et par les spectateurs qui assistent aux soirées.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!