Archives | TC Media L'agression a eu lieu dans un bus de la ligne 45 de la STM.

Une femme a attaqué deux jeunes passagères de la ligne 45 avec un couteau en début de semaine. Légèrement blessées, les deux victimes ont neutralisé l’assaillante qui a été interpellée par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) peu après.

L’attaque a eu lieu en fin d’après-midi, le lundi 31 juillet, sur la ligne 45 sud qui parcourt l’avenue Papineau. Alors que l’autobus circulait entre l’arrêt de l’avenue Laurier et celui du boulevard Saint-Joseph, vers 17h30, une femme de 39 ans qui venait de monter à bord du véhicule a attaqué au couteau et sans raison apparente deux sœurs âgées de 19 et 22 ans qui étaient assises dans le fond.

«Elle est venue s’asseoir, elle a fouillé dans un sac plastique blanc et a sorti un couteau de 15 pouces. Elle a asséné plusieurs coups à une des victimes qui s’est défendue en donnant des coups de pieds», raconte une femme qui a préféré conserver l’anonymat et qui se trouvait juste à côté des deux jeunes victimes au moment de l’agression.

La plupart des passagers se sont précipités à l’extérieur de l’autobus tandis que les deux passagères se débattaient pour neutraliser celle qui menaçait leur vie.

«C’était très effrayant. C’est troublant! C’est paralysant et c’est traumatisant. C’était une attaque totalement gratuite, rien ne laissait présager cela. Il n’y avait pas de signe», ajoute cette résidente du quartier qui a assisté à la scène.

Les deux victimes ont finalement réussi à immobiliser la femme qui les attaquait. L’une d’elles a témoigné sur la page Facebook Spotted: STM. Elle dit avoir ressenti une force inexplicable et indique que sa sœur a désarmé l’agresseur. Le chauffeur de l’autobus ainsi que les passagers ont immédiatement alerté les secours et le SPVM.

«En attendant la police, c’est le chauffeur qui a sorti la forcenée. Elle était très calme, elle n’a rien dit. Son visage n’avait aucune expression et elle s’est laissée faire et s’est rendue lorsque la police est arrivée», explique la passagère qui a réussi à se précipiter hors du bus lors de l’attaque.

Des policiers sont intervenus rapidement sur place et évoquent une «altercation verbale» qui aurait conduit à cette agression. Le service de communication du SPVM a précisé que l’assaillante a été incarcérée dans la foulée et qu’elle devait comparaître pour agression à l’arme blanche et possession d’arme à dessein dangereux.

Les deux sœurs ont été prises en charge par les secours sur place et souffrent de blessures légères et de coupures qui ont nécessité des points de suture. Selon le SPVM, leur état n’a pas nécessité une prise en charge urgente et l’agression n’a pas été considérée comme majeure.

Cette histoire fait néanmoins beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. En moins de 24 heures, elle a déjà été partagée plus de 200 fois sur Facebook.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!