Collaboration spéciale Suzane O`Neill Denis Bernard, Alice Moreault, Bruno Marcil, Marc Beaupré, Maxime Denommée, Micheline Bernard et Catherine-Anne Toupin lors du lancement de la programmation 2017-2018 de la Licorne.

Pour sa programmation 2017-2018, le théâtre La Licorne propose 15 spectacles, dont 10 en codiffusion. Comédies dramatiques, histoires d’amour, suspense, musique et toujours beaucoup d’humour, l’institution de l’avenue Papineau présente des histoires qui nous renvoient à nous-mêmes et nous questionnent sur la place que nous occupons dans la communauté.

Avec plus de 40 000 spectateurs à chacune de leur saison, il s’agit cette année de la 42e édition de La Manufacture, compagnie qui assure la direction du théâtre, et de la 37e année de ce dernier.

Le directeur artistique et général de La Manufacture/La Licorne, Denis Bernard, a dévoilé pour sa 9e fois la nouvelle programmation 2017-2018 en compagnie de l’équipe du théâtre et des artistes et artisans de la saison.

Audace, nouveauté et découverte seront cette année les maîtres mots de cette «programmation idéale» pour Denis Bernard.

L’auteur Pierre-Michel Tremblay ouvre la saison de La Manufacture avec la comédie dramatique Psychédélique Marilou, présentée du 19 septembre au 28 octobre. Œuvre développée en résidence d’auteur, elle aborde un questionnement sur le sens de la vie et sur le chemin parcouru entre le mouvement «Peace and love» des années 1960 et ce que nous sommes devenus en 2017.

Le thriller La Meute de La Manufacture, de Catherine-Anne Toupin, sera présenté du 16 janvier au 17 février. Œuvre très forte et dense, elle sera destinée aux 16 ans et plus. L’auteure et comédienne se demande si une femme peut répondre à la violence par la violence. Comédie noire avec beaucoup d’humour et de suspense, «c’est un genre de spectacle que le public de La Licorne connaît bien», affirme le directeur artistique.

Deux œuvres qui ont connu «un immense succès l’année passée» selon Denis Bernard, reviennent pour cette programmation. Ce sont Des arbres, de Duncan Macmillan et Des promesses des promesses, de Douglas Maxwell.

Denis Bernard se dit très heureux des textes développés cette année en résidence d’auteur à La Manufacture comme Psychédélique Marilou, Comment je suis devenu musulman, Os La montagne blanche et Filles en liberté.

«C’est extrêmement important pour moi, car l’équipe d’auteurs en résidence ce n’est pas rien, c’est la pierre d’assise de notre action, donc je suis très content de les accueillir et de travailler encore avec eux», assure M. Bernard.

«Rejoindre le plus de monde possible»

Choisies par ce dernier parmi une quarantaine de propositions chaque année, les pièces de théâtre proposées à La Licorne sont «pour tous les âges et pour un public large».

On peut le voir notamment avec la comédie dramatique et comique Coco, de Nathalie Doummar, une production du Théâtre Osmos et en collaboration avec Lez Spread The Word, qui met en avant «un vent de fraîcheur» et aborde l’amitié féminine au travers des époques, le tout lors d’une fin de semaine entre filles dans un chalet.

Aussi, la musique sera au rendez-vous avec la complicité de musiciens «live» pour le monologue Os La Montagne blanche de Steve Gagnon, une production du Théâtre Jésus, Shakespeare et Caroline. Pas de scène ni de gradin, le public pourra danser debout au rythme de la musique.

5 @ 7
La formule des 5 à 7 de La Licorne qui «a cartonné l’année dernière» revient une nouvelle fois. Manière très conviviale de recevoir le spectateur et de le convier au discours théâtral, le billet de 15$ donne droit à une boisson, un mini-repas et à une représentation d’une pièce en un acte.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!