Collaboration spéciale Getty Images Le Mile End commencera à composter à partir de mai 2018. Pour le secteur Jeanne-Mance ce sera en mai 2019.

Six mois après avoir implanté la collecte de matière organique à l’est du Plateau-Mont-Royal,  dans le secteur De Lorimier, les chiffres démontrent que les résidents commencent à composter en grand nombre dans leur arrondissement.

Depuis le mois de février, «environ 24 000 portes sont desservies pour un ratio de 66kg/logement/an» de matière organique (compost) collectée, explique Catherine Piazzon, chargée de communication à l’arrondissement du PMR.

Sachant que les calculs se font selon le nombre de portes desservies et non selon les participants réels, il est très difficile, selon elle, de savoir néanmoins combien de citoyens participent réellement au compostage.

De nombreuses personnes partagent leur bac brun, certaines le sortent seulement aux deux semaines et d’autres ne participent tout simplement pas à la collecte.

Le Plateau-Mont-Royal, qui été parmi les premiers arrondissements en 2008 à instaurer le projet pilote de collecte des résidus alimentaires, est cependant celui qui a produit le moins de déchets organiques en 2016 (9kg/personne/an) après Ville-Marie (4kg/personne/an), d’après le récent Portrait 2016 des matières résiduelles de l’agglomération de Montréal.

Entre 2008 et 2017 non inclus, «les bacs étaient seulement disponibles pour 5 550 unités d’habitation de huit logements et moins dans le secteur couvert, et 3 222 ménages participaient à la collecte sur une base volontaire. Mais il n’y avait pas de campagne, on ne les encourageait pas comme c’est le cas depuis le début de l’année, donc ces chiffres du bilan de l’année passée ne sont pas représentatifs», estime Mme Piazzon.

Depuis le 1er février 2017, des représentants font du porte-à-porte dans les logements concernés en expliquant aux résidents comment composter.

«Depuis le début de l’année, les chiffres ont explosé, alors que le compostage ne concerne que 25% de la population du Plateau», Catherine Piazzon.

La chargée de communication parle de 36kg/personne/an de matières organiques compostées, six mois après la mise en place de la collecte.

Qui composte ?

Seuls les immeubles résidentiels de 15 logements et moins situés à l’est de la rue Saint-Denis (exclue) ont reçu pour le moment des bacs de compostage.

D’ici 2019, tous les citoyens habitant des bâtiments de 15 logements et moins participeront à la collecte des résidus alimentaires, comme le Mile End à partir de mai 2018 et Jeanne-Mance en mai 2019.

Pour les personnes qui ne sont pas visées par la collecte des résidus alimentaires, le compostage communautaire est une option envisageable qui a été implantée en 2013, passant de 5 composteurs à 81 en 2015.

D’un autre côté, le PMR est l’arrondissement qui a produit le plus d’ordures ménagères en 2016 avec 294kg/personne/an, parmi les 19 arrondissements de la ville.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!