Collaboration spéciale Alex Maness Curtis Eller

Le Festival Phénomena, produit par la compagnie de création et de production Les filles électriques, propose cette année des spectacles extravagants et colorés sous le thème Cabaret à la Sala Rossa, boulevard Saint-Laurent.

La 6e édition du Festival Phénomena se déroule présentement du 10 au 21 octobre. Huit cabarets disjonctés ont lieu à la Sala Rossa et un au Théâtre La Chapelle, du 10 au 13 octobre.

Cette année avec le thème du cabaret, la directrice artistique D.Kimm a revisité ses sources d’inspiration, comme les mouvements dada et surréaliste.

«Je voulais revenir à la tradition, aux règles de base qui sont d’avoir des numéros différents qui laissent place à une certaine improvisation, un contact avec le public, un côté impertinent, et aussi avoir un animateur», lance-t-elle.

Au Théâtre La Chapelle, on retrouvera ainsi le perturbateur iconoclaste Peter James pour un spectacle excentrique et intransigeant, avec en deuxième partie les jeunes artistes Émile Pineault, Lara Oundjian et Thomas Saulgrain.

Par la suite à la Sala Rossa aura lieu le vendredi 13 octobre le fameux Kiss My Cabaret de Danette MacKay, de retour au festival après deux ans d’absence.

On pourra y contempler des numéros de burlesques, de poésie performée, de spectacles avec projection, ou encore du Lip Sync.

«C’est très délirant et très fou. Je suis vraiment contente de pouvoir faire découvrir aux jeunes ces cabarets mythiques que l’on ne voit plus aujourd’hui.»- D. Kimm, directrice artistique

Soirée déjantée, surprenante et dérangeante

Le samedi 14 octobre, le producteur new-yorkais Earl Dax fera une première Montréalaise avec son projet décadent Weimar New York. «Il y aura des artistes venant de New-York qui ne sont jamais venus à Montréal comme M. Lamar, Phoebe Legere et Curtis Eller, ce sera très coloré comme cabaret», souligne D. Kimm.

Claudia Chan Tak

La soirée Body and Soul, le dimanche 15 octobre, mettra à l’honneur des performeurs singuliers et charismatiques dont Nina Segalowitz, Gaétan Nadeau et Geneviève & Matthieu. «Une soirée déjantée, colorée, surprenante et un peu dérangeante aussi», prévient-elle.

Le collectif Femme pour l’Équité en Théâtre (FET) aura carte blanche et proposera le lundi 16 octobre un Manifeste d’univers sous-exposés.

Le mardi 17 octobre, la danseuse Claudia Chan Tak présentera un spectacle de danse «nouvelle génération» sous le nom de Bye bye Kitty & Friends : cabaret d’animalités sauvages. «Ce sera très intense et très beau comme cabaret», remarque la directrice artistique.

«Ce n’est pas qu’on veut être décalé pour être décalé. Ce qui m’intéresse c’est vraiment les artistes indépendants, avant-gardistes qui ont une démarche artistique forte, qui cherchent et se remettent en question, ce que j’appelle les inclassables. J’aime les artistes qui font des choses différentes, qui ont plusieurs cordes à leur arc», souligne-t-elle.

Hommage à Hélène Monette

Hélène Monette

Un cabaret en hommage à la poète Hélène Monette, décédée il y a deux ans, se tiendra le mercredi 18 octobre. Lors de cette soirée animée par sa fille Lili Monette-Crépô, des poètes amis dont Paul Chamberland liront les textes d’Hélène accompagnés d’un house band.

Le jeudi 19 octobre, Phénomena prendra un tournant très physique en confiant la direction du Cabaret DADA à Éliane Bonin, circassienne rebelle et engagée, accompagnée de Krin Haglun.

Pour le dernier cabaret le vendredi 20 octobre, le spectacle Meow Mix : 20 ans, animé par Guizo LaNuit, sera sous la direction artistique de Miriam Ginestier. Il rendra hommage à l’évènement culte qui a marqué la Sala Rossa de 1997 à 2012.

«C’est une soirée pour les lesbiennes et tous les gens ouverts d’esprit aussi, il va y avoir un spectacle en première partie avec deux performeuses de Toronto. Ce sera drôle et impertinent», lance D. Kimm.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!