Le comité exécutif de la Ville de Montréal a accordé à la Société de Développement de l’Avenue du Mont-Royal la mise en place du PRAM-Commerce en 2018, lors de la séance du conseil du 29 novembre.

 

Ce programme est conçu pour stimuler, revitaliser ou consolider les rues commerçantes de l’agglomération et aider financièrement à la rénovation des bâtiments commerciaux.

Chaque année depuis 2015, trois artères sont sélectionnées pour une admission à ce programme et après plusieurs tentatives, la Société de Développement de l’Avenue du Mont-Royal a été retenue, avec l’Association des commerçants et des professionnels du Vieux-Pointe-aux-Trembles ainsi que de la SDC Promenade Fleury.

« C’est une excellente nouvelle » se réjouit Charles-Olivier Mercier, le Directeur général de la Société de Développement de l’Avenue du Mont-Royal, qui met en avant la solidité du dossier réalisé pour cette demande de financement.

Plusieurs photographies et une soixantaine de lettres, recueillies en quelques heures seulement auprès des commerçants et des propriétaires ont été ajoutées, mettant ainsi en valeur des intentions concrètes dans les projets nécessitant un coup de pouce.

Charles-Olivier Mercier explique que la Société de Développement va pouvoir être en mesure de mieux lutter contre les locaux vacants, les rénover ou les adapter, pour accueillir de nouveaux commerces.

Si beaucoup d’entreprises souhaitent s’installer sur l’avenue du Mont-Royal explique-t-il, les locaux ne sont pas toujours dans un état convenable et ne sont pas toujours en mesure de recevoir ces nouveaux occupants.

Les bâtiments situés à l’angle de la rue Saint-Denis et de l’avenue du Mont-Royal, qui accueillaient jadis le restaurant Rapido et l’institution La Boîte Noire, viennent immédiatement à l’esprit du Directeur général de la SDC au moment d’évoquer quelques bâtisses concernées par ce projet.

La Société de Développement entend ainsi leur redonner un rôle de moteur pour le secteur et espère attirer des locataires intéressants. Ces adresses ne sont cependant pas les seules à être concernées puisque la volonté de la Société de Développement est d’assurer une plus grande homogénéité des locaux de l’avenue.

Une volonté de les rendre plus accessibles est aussi soulignée, alors que 47% des commerces ne sont toujours pas adaptés aux personnes handicapées, en raison notamment de la présence de marche devant la porte d’entrée.

Ces rénovations ciblées vont permettre aux commerces de suivre le mouvement de transformation urbaine en cours sur l’artère. Outre le projet sur le terrain de l’ancienne station Esso sur lequel trois concepts vont être testés au cours de l’année 2018, la Place Gérard Godin et le Parc des Compagnons doivent faire peau neuve dans les années qui viennent.

Un programme d’urbanisme est également envisagé pour la partie Est de l’avenue, afin de consolider sa place commerciale.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!