FELIX O.J. FOURNIER TC MEDIA (51 La nouvelle Société de développement commercial de l’avenue Laurier Ouest compte faire oublier les travaux qui reprendront de mai à octobre 2018.

En opération depuis le début du mois de janvier, la Société de développement commercial (SDC) de l’avenue Laurier Ouest va prochainement lancer une campagne de marketing afin de faire connaître ses commerces et ses professionnels en mettant en valeur la marque de l’Avenue Laurier Ouest dans le quartier et à destination des touristes.

Alors que la métropole prévoit de recevoir cette année plus de 11,6 millions de touristes, ce qui représente une hausse du volume de 4% par rapport à 2017, Louis-David Malo, coordonnateur de projets pour la SDC compte bien faire une offensive pour attirer les touristes sur l’avenue afin qu’ils y vivent «l’expérience Laurier».

Campagne publicitaire sur les réseaux sociaux, création d’un nouveau site internet style blog, la SDC veut parler directement de ses commerces. «On va tenter aussi notre chance auprès des croisières, on cible les croisiéristes qui viennent à Montréal», ajoute M. Malo.

À cheval sur deux arrondissements, la SDC de l’avenue Laurier Ouest s’étend du boulevard Saint-Laurent à la rue Hutchison, dans le Plateau-Mont-Royal, et de la rue Hutchison au Chemin de la Côte-Sainte-Catherine, dans Outremont. Un conseil d’administration (CA) a été formé dans chacun de ces arrondissements.

À l’heure actuelle, le cadre municipal ne permet pas que les SDC desservent des territoires distincts. Mais avec la nouvelle loi provinciale sur les pouvoirs de la métropole, Montréal peut modifier sa réglementation pour autoriser la fusion des deux CA, ce qui pourrait être réalisé à moyen terme.

«On veut sensibiliser les deux arrondissements et la ville-centre à nous aider à unir nos deux sections, nous sommes sur la même artère commerciale donc cela simplifierait l’administration», indique Bernard Lemay, président du CA pour la section Plateau-Mont-Royal.

Faire oublier les travaux

Avec les travaux qui continuent sur l’avenue à partir du printemps prochain jusqu’au mois d’octobre entre, cette fois-ci, les avenues du Parc et Querbes, M. Lemay rêve d’autant plus d’une harmonisation de l’artère.

«On aura peut-être le même mobilier urbain selon les vœux de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, mais cela n’en fait pas une entité complète. J’aimerai qu’on ait une artère commerciale identique, sans scission entre les deux arrondissements», ajoute-t-il.

Louis-David Malo souhaite minimaliser l’impact des travaux sur les commerçants. La première partie des travaux qui s’est déroulé en 2017 entre le Chemin de la Côte-Sainte-Catherine et l’avenue Querbes s’est bien passé selon lui.

Quelques soucis de signalisation contradictoire à certains endroits et des problèmes de stationnement de camions de sous-traitants sont toutefois venus gêner les Montréalais. M. Malo a ainsi demandé à la Ville de Montréal que la gestion du chantier soit plus efficace en 2018.

Le service de valet, mis en place l’an dernier pour minimiser les travaux, sera de retour afin de faciliter le stationnement pour les visiteurs.

Quelques commerces ont également été affectés par les travaux. «L’onde de choc s’est ressentie jusqu’à la rue Hutchison. Ils ont perdu entre 30 et 50% de leur chiffre d’affaires, mais nous ne comptons aucune fermeture pour le moment», assure Louis-David Malo.

Ce dernier se dit confiant de voir les clients continuer à venir sur l’avenue Laurier. «Nous avons une clientèle assez fidèle avec des produits nichés et recherchés», estime-t-il.

SDC Laurier Ouest

  • 190 membres, dont 60% du Plateau-Mont-Royal.
  • Budget annuel de 135 000$ (en cotisations seulement), dont 82 400$ dans le PMR
  • Les cotisations annuelles des membres varient entre 400$ et 1250$, selon leur superficie et leur localisation (rez-de-chaussée ou à l’étage).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!