Collaboration spéciale Marie-Ève Levesque Le projet «Tricothon pour l'espoir» a pour but de briser l’isolement, créer des liens entre les usagers, socialiser et diminuer leur anxiété.

Des usagers de ressources transitoires d’hébergement de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM) ont remis à la fin du mois de janvier le fruit de leurs ateliers de tricot aux résidentes de l’Auberge Madeleine, spécialisée dans l’hébergement des femmes itinérantes.

Ces neuf derniers mois, une quinzaine de personnes de la ressource transitoire RTT Cloutier 208 de l’IUSMM  ont participé au projet «Tricothon pour l’espoir». Elles ont confectionné tuques et foulards pour les offrir à des femmes dans le besoin le 26 janvier dernier.

Avec pour but d’apprendre à tricoter, mais aussi et surtout de briser l’isolement, créer des liens entre les usagers, socialiser, et diminuer leur anxiété, ce projet a été mis en place par Marie-Ève Levesque, responsable d’unité de vie de l’IUSMM au CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal, et Lythicia Bali, éducatrice spécialisée.

«Nous faisons souvent des activités thérapeutiques au sein de la ressource, mais un tel projet sur du long terme, c’est un investissement important pour les usagers. Ils sont très fiers de leur travail», explique Marie-Ève Levesque.

Cet atelier leur a ainsi permis d’augmenter leur estime de soi tout en contribuant à aider les autres, malgré leurs propres difficultés.

Micheline Cyr, directrice de l’Auberge Madeleine, située dans le Plateau-Mont-Royal, s’est dite très touchée qu’une telle initiative profite à ses résidentes qui connaissent des problèmes d’itinérances.

«C’est intéressant de voir que des personnes avec des problèmes de santé mentale fabriquent des choses pour des femmes itinérantes», se réjouit Mme Cyr.

Avec plus de 60 tuques et foulards réalisés, ces dernières pourront être mieux équipées pour l’hiver froid que connaît Montréal cette année. Ce sont près de 250 femmes par an qui résident dans les 26 chambres de l’Auberge Madeleine.

«Quand on est démunis, ça fait toujours plaisir de recevoir des cadeaux», affirme Micheline Cyr.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!