Charlotte Lopez | TC Média Les membres de l’association souhaiteraient prochainement rencontrer les élus du Plateau-Mont-Royal.

L’association des piétons et cyclistes du Plateau-Mont-Royal, créée en janvier dernier, a commencé à rencontrer des citoyens et des organismes et compte bien prendre sa place au sein de l’espace public afin de faire avancer les dossiers en cours au sein de l’arrondissement.

Trois enjeux primordiaux ont été mis en avant par l’association lors de ses dernières réunions: la logistique, l’éducation et les infrastructures.

«Ce sont des sujets qui touchent à la fois les piétons et les cyclistes, des enjeux communs, mais aussi spécifiques à chacun», explique Claudine Sauvadet, porte-parole de Coalition vélo Montréal et créatrice de l’association des piétons et cyclistes du Plateau-Mont-Royal.

Au niveau de la logistique, les membres de l’association veulent s’attarder sur des réflexions concernant le déneigement, les traverses piétonnes, la fermeture des pistes cyclables le 15 novembre de chaque année, ainsi que la gestion des poubelles dans les différents quartiers du Plateau.

Le volet éducation mettra en avant la sensibilisation des automobilistes, des cyclistes et des piétons, notamment par la communication d’informations aux différents groupes sur la sécurité et le bien-vivre ensemble.

Avec l’appui de Ben Valkenburg, commissaire du Plateau-Mont-Royal à la Commission scolaire de Montréal, l’association souhaiterait également conscientiser les jeunes, les employés des écoles, mais aussi des employeurs à l’utilisation du vélo, grâce à la mise en place d’ateliers éducatifs.

«Il y a des arrimages à faire entre les écoles du quartier et des parents qui souhaitent plus de sécurité pour leurs enfants qui vont à pied ou à vélo à l’école. Il existe peu de plateformes locales où ils peuvent connecter avec l’école. Si les parents se mobilisent, beaucoup de choses sont possibles», commente le commissaire, amateur de vélo, qui a proposé à Claudine Sauvadet de réaliser, avec elle, des ateliers.

Enfin, l’enjeu sur les infrastructures concerne le passage des viaducs pour les cyclistes, les traverses de chemin de fer et l’urbanisme en général, comme les ruelles vertes, la signalisation, les intersections dangereuses – tel qu’au coin de l’avenue Mont-Royal et de la rue Chabot – et les stationnements de vélo en hiver.

Wayne Wood, membre du Comité des citoyens de Milton Parc présent lors de la réunion de mercredi dernier, assure vouloir protéger les piétons et cyclistes de la rue Milton. «Il y a un trafic de vélo énorme entre les rues Université et Hutchison, il faudrait enlever du stationnement et créer une piste protégée pour tous ces cyclistes, ainsi qu’élargir les trottoirs. Les voitures ont trop d’espaces, ce n’est pas équitable», clame-t-il.

Faire pression
Claudine Sauvadet et les membres de l’association, qui comptent se rendre au prochain conseil d’arrondissement, souhaiteraient prochainement rencontrer les élus du Plateau-Mont-Royal pour parler de tous ces enjeux, importants et primordiaux pour la sécurité des piétons et cyclistes..

«Entre ce qui a sur le papier et la réalité dans la rue, il y a une marge. On veut du concret, des améliorations pour la sécurité des piétons et des cyclistes. On va faire pression pour faire avancer les sujets en cours», souligne Mme Sauvadet.

Conseillère de Ville pour le district de Lorimier, Marianne Giguère a assuré en janvier dernier à TC Media que cette association était nécessaire pour faire avancer les dossiers et les enjeux de l’arrondissement du Plateau. «On la considère comme un partenaire, les membres seront là pour nous pousser à agir et à intervenir de façon plus efficace.»

La prochaine réunion de l’association aura lieu le mercredi 28 mars prochain, à 18h. Le lieu reste encore à déterminer.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!