Charlotte Lopez | TC Média La vignette journalière la plus chère permettra de se stationner dans tout l’arrondissement.

Les visiteurs ponctuels du Plateau-Mont-Royal pourront se stationner sur les zones réservées aux résidents grâce à des vignettes journalières, à partir du 1er avril prochain.

Depuis septembre 2015, un projet pilote existait déjà dans l’est du Plateau, dans le district De Lorimier. Il était possible de s’y garer toute la journée dans les espaces de stationnement sur rue réservé aux résidents (SRRR) pour la somme de 6$ avec une vignette rouge.

Désormais, la vignette jaune de 10$ permettra de se garer à la fois dans l’est et dans le Mile End, et la vignette bleue de 12$ sera valide dans tout l’arrondissement. La vignette rouge, reservée seulement pour le district De Lorimier, restera au prix de 6$.

«À l’échelle du territoire, les zones réservées pour les résidents représentent entre 40 et 60 % selon les secteurs, donc une bonne partie du stationnement restant n’est pas tarifié», explique Marianne Giguère, conseillère d’arrondissement.

L’utilisateur de la vignette doit y gratter dessus le jour, le mois et l’année d’utilisation de celle-ci et ensuite la coller à l’intérieur de la vitre de la portière avant de son véhicule, côté rue. Elle doit être complètement visible en tout temps. Le jour gratté doit être bien en vue de la rue.

En constante augmentation depuis son introduction en 2015 (+ 56 % de 2016 à 2017), celles-ci peuvent s’obtenir en se rendant en personne au bureau d’accueil de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal sur l’avenue Laurier, mais aussi dans des points de vente, tels que des dépanneurs, des pharmacies ou des épiceries et intermarchés.

En 2017, 91 % des vignettes journalières ont été vendues dans les commerces participants.
Les établissements participants ont un autocollant bien en vue à l’entrée de leur commerce, les rendant ainsi facilement identifiables.

L’instauration de ces vignettes «transmet le principe que l’espace public a un coût pour se stationner. Ç’a longtemps était perçu comme un droit, quelque chose de gratuit, mais ce n’est pas vrai. Pour la Ville de Montréal, ç’a un coût collectif, c’est normal qu’il soit assumé par les utilisateurs. Cela fait partie de la politique de stationnement de la ville depuis déjà deux ans», souligne Mme Giguère.

Des vignettes de stationnement à l’année (140$) et au mois (100$) sont aussi offertes dans plusieurs secteurs de SRRR du Plateau.

Les vignettes en chiffres:

Types de vignette 2015 2016 2017 2018 Grand total
Vignettes journalières
(depuis sept. 2015)
3701
925/mois
15 474
1290/mois
24 078
2007/mois
3526
(janvier)
46 779
(1613/mois)
Vignettes mensuelles
(depuis mai 2015)
163
20/mois
272
23/mois
351
29/mois
47
(janvier)
833
(25/mois)
Vignettes annuelles 13 199
(dont 1232 demi-vignettes)
12 776
(dont 755 demi-vignettes)
12 749
(dont 697 demi-vignettes)
_______ 12 908/an
(dont 895 demi-vignettes)

Source : Arrondissement du Plateau-Mont-Royal

Fonds dédié aux écoles publiques

Grâce à l’argent récolté de la vente des vignettes mensuelles et journalières, l’arrondissement a mis en place le Fonds dédié aux écoles publiques en 2015 afin de financer des projets complémentaires à la mission de base des écoles.

L’appel de projets «écoles de quartier» vise à valoriser et sécuriser les déplacements actifs, le verdissement, l’animation du domaine public et l’amélioration de la qualité de vie.

«Avec les nouvelles vignettes journalières étendues à l’ensemble du territoire, on va pouvoir continuer à faire des interventions dans les écoles de l’arrondissement», commente Marianne Giguère, élue du Plateau-Mont-Royal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!