Gracieuseté Association québécoise Zéro Déchet Des parcours de 2, 5 et 10 km seront organisés, des gants et des sacs de vidange et de recyclage seront donnés aux participants, le 22 avril prochain.

Dans le cadre de la journée de la Terre, l’entreprise Gusty Kombucha, située dans le Plateau, organise une course aux déchets ou plogging dans le Mile End. De plus en plus populaire, cette activité permet d’allier l’utile à l’agréable: s’offrir une séance de sport tout en protégeant l’environnement.

Cette course aux déchets, organisée le 22 avril prochain de 11h à 14h, entre dans les événements Mind, Body and Earth organisés par la compagnie Gutsy Kombucha.

Entreprise montréalaise créée en 2016, elle distribue la boisson Kombucha dans des épiceries générales, bio et zéro déchet au Québec. Elle permet aux clients de faire le remplissage de leurs contenants, évitant ainsi l’achat de bouteilles et donc la multiplication des déchets.

«On cherchait une façon d’aider notre environnement tout en sensibilisant les gens. On met aussi en place des activités reliées à la forme physique et la santé, jumelées à l’environnement, voilà pourquoi nous avons voulu créer une journée de plogging», explique le cofondateur Pierrich Picard.

Organisé en partenariat avec Lululemon, Bio Terre, Les Aliments Racine, Tout Cru et Inewa, l’évènement débutera à 11h devant la boutique Lululemon sur la rue Saint-Viateur Ouest. Des parcours de 2, 5 et 10 km seront organisés. Des gants, des sacs de vidange et de recyclage seront donnés aux participants. Un barbecue végane gratuit sera ensuite offert chez Bio Terre.

Gusty Kombucha subventionne aussi de telles activités en Amérique centrale, comme à El Salvador et au Nicaragua. «Une fois par mois, les gens vont nettoyer des plages et font un barbecue à la fin de la journée pour se réunir et partager leur expérience. On voulait recréer la même chose à Montréal», commente M. Picard.

«Si on se promène actuellement sur le Plateau, on peut voir énormément de déchets par terre. C’est sûr qu’on peut attendre que la Ville les ramasse, mais je pense que la meilleure des choses à faire, c’est que ce soit les citoyens qui se prennent en main et qui le fassent.» – Pierrich Picard, cofondateur de Gutsy Kombucha.

L’Association québécoise Zéro déchet favorise ces activités-là, assure Elodie Briant, membre de l’équipe organisatrice, indiquant que le plogging n’est pas un évènement organisé dans un lieu en particulier,  mais qui peut se réaliser n’importe où au Québec.

«Prendre une grande marche ou aller courir et, en même temps, faire une bonne action qui serait de ramasser les déchets autour de soi, tout le monde peut le faire en s’organisant un moment, que ce soit seul, en famille ou entre voisins», souligne Mme Briant.

L’origine du plogging

De la Scandinavie au Canada, le plogging a rapidement traversé l’atlantique. Mis en lumière il y a quelques semaines par des articles et vidéos postés sur des sites spécialisés de course à pied, cette pratique inventée en Suède en 2016 séduit de plus en plus de coureurs à travers le monde. Son nom est issu de la contraction de jogging et plocka upp (ramasser en suédois).

En collaboration avec Nicolas Ledain.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!