Charlotte Lopez | TC Média Neuf contraventions ont été émises à des cyclistes, mais huit seront finalement annulées, a assuré le SPVM.

Un chantier situé sur la rue Saint-Urbain, de l’avenue Duluth à l’avenue Des Pins, bloque l’accès à la piste cyclable depuis mercredi et cause des maux de tête aux cyclistes qui ont reçu des contraventions pour avoir roulé sur la rue. La piste sera bloquée jusqu’à la fin des travaux au mois de juin.

Plusieurs cyclistes ont reçu des constats par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), car ils roulaient à côté des automobilistes. Ces dernières vont être annulées en raison d’une confusion avec l’entrepreneur Sanexen Services Environnementaux inc. qui réalise des travaux jusqu’au mois de juin pour la réhabilitation de la conduite d’eau.

«Le contracteur trouvait que le passage des vélos en direction sud sur la rue Saint-Urbain était dangereux, donc il a mis une signalisation interdisant les vélos et a demandé notre assistance pour la faire respecter», explique Benoit Amyot, inspecteur au Poste de quartier 38.

En tout, neuf contraventions ont été émises jeudi à des cyclistes qui roulaient sur la rue ou sur les trottoirs, n’empruntant pas le détour proposé par le parc Jeanne-Mance. Toutes sauf une seront annulées, a assuré l’inspecteur.

«Après validati

on avec la ville-centre, nous avons remarqué que le contracteur n’était pas autorisé dans son devis à fermer la rue, donc la signalisation a été enlevée et nous annulons l’émission des constats, sauf un, car la personne n’a pas respecté un ordre de l’agent de la paix.»

Celles qui devaient être envoyées par la poste ne seront pas envoyées, et les deux qui ont été remises en main propre seront annulées. Les cyclistes ont droit de rouler dans les rues de Montréal à côté des automobilistes s’ils le souhaitent.

L’inspecteur Amyot confirme que dès à présent, les cyclistes pourront continuer sans crainte à utiliser la rue Saint-Urbain en direction sud, en plus du détour proposé.

Un autre détour demandé

«Au Plateau-Mont-Royal et à la ville-centre, on souhaite maintenir par tous les moyens les liens cyclables ouverts et accessibles lors de travaux. Malheureusement dans ce cas-ci ce n’était pas possible en raison de l’ampleur du chantier», commente Marianne Giguère, conseillère du district De Lorimier et responsable des transports actifs au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Elle ajoute que le détour proposé pour rejoindre la rue des Pins par le parc est facile et rapide, «c’est l’option la plus confortable pour les cyclistes.»

Claudine Sauvadet, membre de l’Association des piétons et cyclistes du Plateau-Mont-Royal, a demandé à l’arrondissement et au SPVM l’ajout de signalisations supplémentaires en amont des travaux sur la rue Saint-Urbain, ainsi que l’installation d’un détour à la hauteur de la rue Rachel et non au niveau de l’avenue Duluth, comme c’est le cas présentement.

«On espère qu’il y aura plus de cyclistes qui prendront le détour, car c’est assez dangereux comme ça. Si le détour est signalé plus tôt peut-être qu’ils le prendront, car là, la signalisation est visible au dernier moment et le détour actuel monte, donc la majorité d’entre eux ne le prennent pas», souligne Mme Sauvadet.

À terme, Marianne Giguère explique que la piste cyclable de la rue Saint-Urbain sera protégée en site propre – séparée par un terre plein. «On a de plus grandes ambitions pour Saint-Urbain, car c’est une voie importante pour les cyclistes. On veut que ce soit un axe protégé plus intéressant et sécuritaire», a-t-elle déclaré.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!