Collaboration spéciale SmartHalo Deux ans après sa création, plus de 15 000 produits SmartHalo ont été vendus.  

SmartHalo, le produit qui permet de trouver son chemin à bicycle sans utiliser le GPS de son téléphone, sera désormais distribué dans les magasins indépendants de vélos d’Amérique du Nord. Née dans le Mile End en 2015, la startup crée un produit entièrement québécois, dans une usine de Granby.

Grâce à sa récente entente avec le distributeur d’équipement de vélos Hawley-Lambert, de Lévis, SmartHalo sera disponible dans les prochaines semaines dans 4000 boutiques indépendantes de vélo aux États-Unis et dans 1000 au Canada.

Jusqu’à présent les produits étaient déjà distribués à travers le monde dans les magasins Apple et sur Amazon, mais ne se vendaient pas encore directement dans des boutiques de vélos.

SmartHalo s’attache au milieu du guidon, s’active à l’aide d’une application mobile et est connecté au téléphone grâce au Bluetooth. Il indique avec des faisceaux lumineux colorés le chemin le plus rapide et sécuritaire pour se rendre à destination, inscrite au préalable par le cycliste.

«Ce n’est pas une distraction c’est fait pour aller à l’endroit désiré, sans avoir à se soucier de quoi que ce soit», explique Xavier Peich, PDG et cofondateur de SmartHalo.

C’est après être tombé son téléphone à vélo lorsqu’il regardait son GPS, et après s’être fait voler son bicycle, que Xavier Peich s’est rendu compte que cela arrive souvent à d’autres personnes. Il a donc eu l’idée en 2015 de créer SmartHalo, qui permet également de retrouver son vélo si on ne s’est plus où il est stationné, mais aussi de ne plus se le faire voler.

En effet, le produit possède un système d’alarme donc si quelqu’un tente de dérober le vélo, une sirène s’enclenche après plusieurs secondes de mouvement, tout comme sur une voiture.

Aussi, SmartHalo indique en temps réel les aptitudes du cycliste, c’est-à-dire la vitesse à laquelle il roule, ses distances parcourues et fait un suivi de sa condition physique.

Succès

En 2015, l’entrepreneur avait lancé une campagne de sociofinancement sur la plateforme Kickstarter qui avait permis de récolter plus de 500 000$ en 30 jours. Deux ans après, ce sont plus de 15 000 produits qui ont été vendus.

Xavier Peich  ajoute que SmartHalo est constamment en train de s’améliorer grâce aux mises à jour mensuelles de son application.

La start-up, qui compte maintenant 16 employés, travaille sur d’autres ententes de distribution, notamment en Europe et possède toujours ses bureaux dans le Mile End, sur l’avenue De Gaspé.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!