Collaboration spéciale Restaurant Joséphine Les quatre propriétaires du restaurant Joséphine, Jason-Neil Tremblay-Leblanc, Cathy Deschambault, Tim Auger et Simon Leblanc.

Les propriétaires du bar Le Clébard et de La Brasserie Saint-Denis s’unissent pour ouvrir Joséphine, un restaurant de fruits de mer, qui sera situé au 4007 rue St-Denis, à la fin du mois de mai.

En pleine rénovation, le lieu qui a accueilli pendant près de 30 ans le bistrot Le Continental, proposera dorénavant des produits de la mer, «locaux de préférence», selon les quatre propriétaires.

Après avoir travaillé trois ans dans l’ouest du Canada, le Chef et copropriétaire Simon Leblanc, diplômé de l’ITHQ en 2009, a proposé ce thème à ses collègues Tim Auger de la Brasserie Saint-Denis, Jason-Neil Tremblay-Leblanc du bar Le Clébard, et sa femme Cathy Deschambault.

Avec ses expériences en cuisine portugaise et dans des restaurants de la côte ouest, ce dernier fera ressortir dans ses assiettes le côté zen, asiatique et épuré des mets du Pacifique.

«Pour moi, rouvrir dans le local mythique du Continental, c’est une fierté. Tout le monde s’ennuie de ce restaurant, c’était un lieu convivial. On souhaite offrir la même chose avec Joséphine», lance le Chef Leblanc.

C’est un restaurant de quartier, accessible, que souhaitent ouvrir les quatre propriétaires avec Joséphine. «On ne  veut pas que ce soit un restaurant d’occasion, on veut que les gens puissent venir aussi facilement que quand ils venaient au Continental à l’époque, autant pour prendre plusieurs services, que pour seulement un plat et un verre de vin», précise Tim Auger.

Afin de les aider à s’installer sur la rue commerciale et à profiter d’un local vide, le concours Portes ouvertes sur Saint-Denis a permis aux quatre propriétaires de recevoir en mars dernier une bourse de 15 000$, grâce au soutien financier de la Ville de Montréal avec son programme PR@M-Artères en chantier et de la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal.

Pêche responsable

Avec peu d’offres de produits de la mer sur la rue Saint-Denis, les quatre associés comptent proposer autant qu’ils le peuvent des produits du Québec issus d’une pêche responsable. Ils vont notamment faire affaire avec un fournisseur-pêcheur qui fait un lien direct avec ses produits de la Gaspésie.

«En tant que cuisinier, on a un rôle dans l’éducation des gens au niveau de la nourriture», assure le Chef Simon Leblanc qui ne compte pas offrir du thon rouge, afin de participer à  la survie de cette espèce.

Avec un restaurant de 80 places intérieures et 34 places en terrasse, il proposera pour l’ouverture à la fin du mois de mai six entrées et six plats, avec évidemment du homard pour bien commencer la saison.

Un menu dégustation unique sera également offert.  «On veut apporter quelque chose de différent. Ce sera une grosse expérience», ajoute Jason-Neil Tremblay-Leblanc qui ne souhaite pas en dire plus pour le moment.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!