Collaboration spéciale Google maps Il s’agit de la 16e super-clinique annoncée dans la région de Montréal, et de la 34e au Québec.

La clinique médicale 1851 située au 1851 rue Sherbrooke Est a été désignée récemment comme super-clinique par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Les services de première lignes seront désormais plus accessibles pour tout le monde et les heures d’ouvertures plus étendues.

Le Groupe de médecine de famille (GMF) 1851 est le plus récent GMF à obtenir la désignation de super-clinique au Québec. Il s’agit de la 16e super-clinique annoncée dans la région de Montréal, et de la 34e au Québec.

La clinique a été ouverte en 1975 et compte 52 médecins omnipraticiens et spécialistes.

Cette désignation est accompagnée d’un appui, au moyen d’un financement de 82 867$ et d’un soutien professionnel, tel que quatre infirmières auxiliaires, une infirmière technicienne et une infirmière clinicienne.

Désormais, cette super-clinique offrira une disponibilité de 84 heures par semaine, soit 12 heures par jour, incluant la fin de semaine, de 8h à 20h.

Clinique plus accessible

L’accessibilité des services de première ligne, comme les services médicaux généraux urgents simples et semi-urgents, seront maintenant améliorés, notamment auprès des patients sans médecin de famille. L’utilisation des urgences étant la dernière alternative souhaitée pour la super-clinique 1851.

«On a installé l’accès adapté aux patients, c’est-à-dire que les médecins sont plus disponibles pour leur patients qui sont donc vus plus rapidement. Les heures étendues de sans rendez-vous permettent de libérer des places pour les personnes qui n’ont pas de médecin de famille ou qui sont sans rendez-vous», explique Dr Gérald Poirier.

Grâce à cela, ce dernier ajoute que les P4 et P5 de l’urgence de l’Hôpital Notre-Dame –donc les petits cas- sont souvent transférés à leur clinique.

Des services de prélèvements fournis par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal seront aussi à la disposition des usagers.

Un laboratoire d’imagerie médicale pour offrir les services de radiologie simple et d’échographie sera également offert dans le même édifice.

«L’implantation des super-cliniques témoigne de notre volonté d’améliorer l’accès aux services de première ligne, en offrant à la population une nouvelle porte d’entrée vers le réseau. Ainsi, il sera encore plus facile d’intervenir auprès des usagers, en leur offrant les bons soins, au bon endroit, et dans les délais requis», lance Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux.

Les super-cliniques

Les super-cliniques permettent un accès rapide aux services médicaux de première ligne, sous la forme de services médicaux généraux disponibles à l’ensemble de la population, et ce, prioritairement aux personnes non inscrites à un médecin de famille.

Elles ont pour objectifs de favoriser, en complémentarité avec l’offre de service des GMF, l’accès aux services de première ligne pour toute clientèle, permettant ainsi d’éviter que des cas semi-urgents ou urgents simples se retrouvent aux urgences.

Elles assurent aussi, en matière de prélèvements, d’imagerie médicale et de consultations spécialisées, des services de proximité intégrés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!