Collaboration spéciale DispoRespo DispoRespo a permis aux étudiants de McGill de se responsabiliser en leur offrant une alternative responsable pour disposer des articles ménagers.

Plus de cinq tonnes métriques d’encombrants ont été ramassées en mai dernier grâce au projet pilote DispoRespo dans le quartier Milton Parc.

Mis en place par l’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM), DispoRespo a été créé dans le but de fournir un service de collecte des encombrants laissés dans la rue par les étudiants après leur fin de session, et ce, depuis de nombreuses années.

«Le projet fut un succès retentissant, tant sur les plans environnemental, social et communautaire et a répondu aux attentes de tous les partenaires», explique  Julien Tremblay Gravel, commissaire aux Affaires Communautaires de l’AÉUM dans le rapport préliminaire du projet pilote.

Ce sont plus de cinq tonnes métriques de meubles, vêtements, produits électroniques et autres articles ménagers qui ont été détournées des dépôts sauvages et de l’enfouissement et réacheminées vers le réemploi et le recyclage.

Le projet a aussi mené à des réductions d’environ 11,86 tonnes métriques d’équivalent CO2, soit l’équivalent de plus de 5000 litres d’essence.

Tous les articles ménagers indésirables ont été collectés, centralisés et triés, du 27 avril au 6 mai dernier, avant d’être donnés à deux organismes de bienfaisance, Renaissance et le Collectif Bienvenu, dans le but de mettre fin aux objets délaissés par les universitaires.

Julien Tremblay Gravel explique que grâce à DispoRespo, Renaissance a pu utiliser les revenus provenant de la vente de ces articles pour aider l’intégration à l’emploi et le Collectif Bienvenu a utilisé les articles ménagers et les meubles collectés pour équiper 19 ménages de demandeurs d’asile.

En tout, ce sont 49 personnes dont 43 étudiants qui ont participé au projet. La majorité d’entre eux étaient des jeunes qui finissaient leur dernière année à McGill et quittaient Montréal, selon M. Tremblay Gravel.

DispoRespo leur a permis de se responsabiliser en leur offrant une alternative responsable pour disposer des articles ménagers. Le but étant qu’ils ne les laissent plus traîner dans la rue.

Le conseiller municipal Alex Norris s’est dit ravi de la réussite de ce projet pilote. L’année dernière, il avait demandé l’élaboration d’un partenariat avec la communauté de l’Université McGill pour régler ce problème d’encombrants dans les rues qui provoque des frictions entre les résidents permanents de Milton-Parc et la communauté de McGill.

«Je suis très heureux que la communauté McGill ait fait sa part pour redresser cette situation. On espère pouvoir continuer cette collaboration», souligne-t-il, annonçant que l’AÉUM a été à la hauteur du défi et a mené à bien le programme.

DispoRespo

C’est en collaboration avec la Société pour l’action, l’éducation et la sensibilisation environnementale de Montréal (SAESEM), l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, l’Université McGill et le Comité des citoyens de Milton Parc que le projet DispoRespo a été créé.

Ces objets ont été ramassés par la SAESEM grâce à un service de distribution entièrement écoresponsable. Un camion électrique et deux vélos remorques ont été utilisés pour le projet-pilote.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!