Charlotte Lopez | Métro Média L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal veut revitaliser cette zone d’emploi     

Un nouveau comité de revitalisation du Plateau Est composé d’une quarantaine de personnes a été créé le mois dernier dans le but de faire avancer les projets de ce secteur dévitalisé depuis trop longtemps.

La Corporation de développement communautaire (CDC) Action Solidarité Grand Plateau a lancé son nouveau comité le 3 mai dernier, après avoir été actif de 2007 à 2014 pour la revitalisation de l’est du Plateau-Mont-Royal,  c’est-à-dire le territoire situé entre l’avenue Papineau, la rue Sherbrooke et la voie ferrée du Canadien Pacifique (CP).

Plusieurs concertations et consultations avaient été réalisées suite à la mise en place du Programme particulier d’urbanisme (PPU) en 2014 par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM). Elles avaient mis de l’avant le potentiel de développement de ce secteur du village de De Lorimier, notamment au niveau de l’emploi et du logement social.

«Les citoyens se demandent où en est le projet de revitalisation, car ils ont été beaucoup impliqués à cette époque-là, mais le PPU a été repris par le service d’urbanisme de la ville centre», déclare Marianne Giguère, conseillère municipale.

«On veut vraiment en faire un projet exemplaire, car il existe plusieurs enjeux dans cet endroit de l’arrondissement.» – Marianne Giguère, conseillère municipale.

Depuis 2014, le projet a été étendu à plus large échelle, indique-t-elle: «le service d’urbanisme de la ville centre a inclus les abords de la voie ferrée dans ce secteur, tout est planifié en fonction de ce qui se passe dans l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie», de l’autre côté du CP.

Organisatrice communautaire à la CDC, Christine Brizard avance vouloir mobiliser les acteurs du milieu dans ce secteur dévitalisé «pour que cet espace ne devienne pas gentrifié comme cela a été le cas dans le centre du Plateau».

Un forum «Revitaliser sans gentrifier» avait d’ailleurs été réalisé en 2009 afin de questionner les citoyens, les travailleurs, les institutions et organismes pour connaître les besoins dans ce quartier.

Christine Brizard annonce avoir plusieurs actions et pistes pour de futurs projets, qui se concentrent autour de l’habitation, de la vie économique et de l’environnement.

«On souhaite préserver des logements abordables dans l’est du Plateau, car c’est un secteur où les logements sont les moins chers dans tout l’arrondissement. On espère y voir des logements sociaux, mais aussi des espaces communautaires et des espaces culturels comme une bibliothèque», lance Mme Brizard.

Le comité de revitalisation du Plateau Est souhaite également assurer que la vie économique soit adaptée aux besoins des résidents, des étudiants et des commerçants. Pour cela, il travaillera de concert avec la Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal.

Côté environnement, les membres du comité comptent s’assurer d’éliminer le plus possible les îlots de chaleur. Ils souhaitent préserver les endroits où il pourrait y avoir un parc, comme au Triangle du CP, une friche composée d’arbres matures qui serait important de garder en parc, selon Mme Brizard.

Le 27 septembre prochain aura lieu une deuxième rencontre du comité au Centre du Plateau. «On va se rencontrer une ou deux fois par année pour rester mobilisés et être capable de contribuer à cette revitalisation quand les projets iront plus vite au niveau de l’arrondissement», ajoute Christine Brizard, précisant que le comité travaille en étroite collaboration avec les élus du Plateau-Mont-Royal.

Revitaliser cette zone d’emploi

Pour Marianne Giguère, l’objectif  est surtout de revitaliser cette zone d’emploi pour qu’elle devienne exemplaire, comme cela a été le cas dans l’est du Mile End, autour de De Gaspé.

«On veut en faire un quartier complet, avec du résidentiel et du commercial. On souhaite travailler avec les partenaires du milieu pour qu’il y ait une grande diversité d’emploi, avec autant de la haute technologie que des artistes et de l’artisanat, mêlée avec de l’habitation, du logement social et des commerces de proximité», précise-t-elle.

Cette dernière ajoute que le travail de planification est déjà «pas mal avancé et va être mis en œuvre progressivement autant par l’arrondissement que par la ville centre».

Déjà, de nouveaux projets et nouvelles entreprises ont commencé à fleurir dans le secteur du village de De Lorimier, comme Plateau Est en scène, le Jardin Franchère situé au coin de Mont-Royal et de Franchère, la rénovation et la transformation de la Caserne 26 en un espace culturel à vocation littéraire, les portes ouvertes de La Croisée des ateliers, ou encore la microbrasserie Boswell.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!