Quentin Parisis/Le Plateau Les propriétaires d'espaces commerciaux sur l'avenue du Mont-Royal peuvent être soutenus pour des rénovations

Les propriétaires d’espaces commerciaux de l’avenue du Mont-Royal vont pouvoir déposer des demandes de subvention auprès de la Ville, afin d’effectuer des travaux et ainsi embellir et développer l’attractivité de l’artère.

La ville de Montréal a mis en place un plan de 15,4M$ pour revitaliser et consolider les artères commerciales (Le PRAM-Commerce) entre 2016 à 2020. C’est dans ce cadre que l’avenue du Mont-Royal a été choisie en novembre dernier pour l’année 2018, en compagnie de la Promenade Fleury et de l’Association des commerçants et des professionnels du Vieux-Pointe-aux-Trembles.

Les propriétaires de bâtisses qui abritent des commerces sur l’avenue du Mont-Royal vont enfin pouvoir déposer leurs demandes à la ville à partir du 1er juillet. La Société de développement commerciale (SDC) de l’avenue du Mont-Royal, qui avait présenté la candidature de l’artère au PRAM-Commerce, va désormais œuvrer comme un soutien aux commerçants, en vérifiant par exemple les dossiers.

«Les commerces de proximités sont les piliers de la vivacité de nos quartiers. Par ce programme, nous améliorons la compétitivité des établissements commerciaux du secteur, dans un contexte où la mise en valeur et la diversification de l’offre est essentielle pour assurer le dynamisme des artères commerciales » a déclaré Robert Beaudry, responsable du développement économique et commercial au comité exécutif de la ville.

Les bâtisses concernées par cette enveloppe sont situées entre le boulevard Saint-Laurent et la rue D’Iberville. La subvention maximale peut atteindre 50 000$ pour les façades de moins de 10 mètres, 125 000$ pour les façades de 10 à 20 mètres, et jusqu’à 250 000$ pour les plus larges.

Certains propriétaires ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils étaient intéressés par ce soutien.

Certaines incertitudes demeurent cependant au sujet d’autres bâtisses, notamment celles qui abritaient la Boîte Noire et le Rapido, au coin de la rue Saint-Denis. Le propriétaire est en effet injoignable depuis de longs mois, malgré l’intérêt de certains commerçants pour intégrer ces locaux.

Ce soutien pour le développement commercial sur le Plateau s’ajoute à une autre enveloppe, délivrée quelques semaines plus tôt par la ville de Montréal.

En mai dernier, les quatre Sociétés de développement commercial (Saint-Laurent, Saint-Denis, Mont-Royal et Laurier-ouest) ainsi que les associations volontaires des commerçants du Plateau-Mont-Royal ont reçu une enveloppe globale de plus d’1,3M$ afin de dynamiser les artères.

Ce budget a été généré par les revenus nets des parcomètres installés dans l’arrondissement.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!