Collaboration spéciale CIEC Mile-End/Outremont Les jeunes bénéficient d'une formation pratique et intensive en entrepreneuriat collectif afin de favoriser la vie de quartier et l’entraide communautaire.

Plusieurs jeunes des quartiers Mile End et Outremont développent une coopérative de services au mois de juillet afin de venir en aide aux particuliers et commerces locaux, grâce à la Coop d’initiation à l’entrepreneuriat collectif (CIEC).

Anciennement connue sous le nom de «Coopérative jeunesse de service», la CIEC est une entreprise collective qui regroupe neuf jeunes de 14 à 17 ans.

Ensemble et avec l’appui de leur communauté, ils relèvent le défi jusqu’au 9 août prochain, de mettre sur pied leur entreprise de type coopératif afin de créer leur propre emploi dans leur localité. Ils sont allés cette semaine à la recherche de leurs commandites et ont sollicité les commerçants du Mile End et d’Outremont.

Déjà quelques contrats ont été signés dont un pour nettoyer les fenêtres de la Maison des Jeunes d’Outremont, un pour du gardiennage et un pour faire partie de la Patrouille Verte du Champ des Possibles.

«Cela permet de faire une différence pour la communauté et de développer leurs compétences et leur professionnalisme», explique Alexandra Ferland, coordonnatrice de projet en entreprenariat collectif jeunesse.

Première expérience de travail

Les jeunes coopérants se répartissent des tâches et des responsabilités tels que président, trésorière, secrétaire, vice-président, comité marketing-promotion, comité ressources humaines, et comité finance. Ils se regrouperont chaque semaine en conseil d’administration où ils voteront les décisions, comme dans une vraie petite entreprise.

«Ce projet permet de leur faire vivre une première expérience de travail hors norme et valorisante pour leur CV», commente Alexandra Ferland.

Les jeunes ont bénéficié lors des deux dernières semaines d’une formation pratique et intensive en entrepreneuriat collectif afin de favoriser la vie de quartier et l’entraide communautaire.

Les services sont variés et peuvent comprendre peinture, gardiennage, tonte de gazon, travaux légers de rénovation ou de déménagement, assistance lors d’événements privés ou corporatifs.

Pour permettre aux participants de vivre une expérience positive, les jeunes sont accompagnés par une coordonnatrice qui les supervisera tout au long du projet.

Le YMCA du Parc agit dans ce projet comme organisme porteur, avec le soutien d’un comité local regroupant des acteurs de la communauté.

Fonds étudiant II

Le projet est rendu possible grâce à la participation financière du Fonds étudiant II, qui assure notamment le salaire et la formation des coordonnateurs partout au Québec.

Issu d’un partenariat entre le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, le Fonds de solidarité FTQ et la FTQ, le Fonds étudiant II a pour mission de susciter la création d’emplois d’été chez les jeunes étudiants de niveaux secondaire, collégial et universitaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!