Yanick Macdonald Photographe François de Kerret et Thibault Jaurou sont passés à l’émission Dans l’œil du dragon en mai dernier.

Les entreprises peuvent désormais facilement organiser et structurer le bénévolat corporatif de leurs employés grâce à la plateforme Simplyk. La start-up montréalaise permet d’encourager et de faciliter cette pratique dans tout le Québec.

La start-up Simplyk, créée en 2016 par deux jeunes ingénieurs diplômés de la maîtrise à Polytechnique Montréal, François de Kerret et Thibault Jaurou, propose à la base aux individus un outil permettant de géolocaliser des offres de bénévolat individuel proche de chez soi.

«En arrivant à Montréal il y a quatre ans, j’ai cherché à faire du bénévolat, mais je me suis rendu compte qu’il était difficile de trouver les organismes qui avaient besoin d’aide. Quand je leur écrivais ou les appelais, je n’avais pas de réponse, alors que je voulais donner de mon temps», explique François de Kerret qui a décidé de prendre le taureau par les cornes et de créer son site Web pour faciliter le bénévolat au Québec.

Dans Le Plateau-Mont-Royal, plusieurs organismes cherchent des bénévoles, tels que le Centre du Plateau, Troc-tes-trucs, la Maison d’Hérelle et Le Chaînon.

2 millions de bénévoles au Québec

Depuis le début de l’année, Simplyk propose également aux compagnies une plateforme pour gérer leur programme de bénévolat corporatif. Elle permet ainsi aux entreprises de simplifier la coordination de leurs activités de bénévolat en équipe et d’en mesurer précisément l’impact.

Au Québec, ce sont plus de deux millions de personnes qui consacrent annuellement près de 310 millions d’heures de bénévolat. En effet, certaines entreprises libèrent leurs employés durant un à deux jours par an pour leur permettre de faire du bénévolat ou du service communautaire pour une cause dans la communauté.

Ce sont plus de dix entreprises, dont le Mouvement Desjardins, Danone, Manuvie et Loto-Québec, et plusieurs milliers d’employés, qui collaborent aujourd’hui avec Simplyk.

«Nous nous sommes rendu compte que les entreprises avaient des difficultés à organiser et structurer le bénévolat qu’elles proposaient à leurs employés. Notre plateforme permet de les mettre facilement en relation avec des organismes et d’inviter leurs collègues à faire de même», explique François de Kerret.

Une fois l’activité faite, ces derniers inscrivent leurs heures de bénévolat sur le site Web, qui s’ajoutent à la fin de l’année dans un rapport pour l’entreprise.

Une centaine d’organismes

Dans le volet corporatif, une centaine d’organismes sont proposés tels que le restaurant Robin des bois, la Société Saint-Vincent-de-Paul, ou encore Moisson Montréal.

«Les employés vont généralement en groupe faire du bénévolat dans des organismes, comme à Moisson Montréal où ils trient des denrées alimentaires, cuisinent pour des itinérants ou plantent des arbres sur le Mont-Royal», raconte M. de Kerret.

Un employé qui connaît un organisme ou qui a une cause qui le tient à cœur peut l’ajouter lui-même sur la plateforme et le partager avec ses collègues.

«Simplyk donne accès à des groupes qui ne nous connaissaient pas avant ou qu’on n’aurait pas rejoints», explique Stéphanie Lécole, coordonnatrice au développement communautaire à la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal qui collabore avec François de Kerret et Thibault Jaurou depuis plus d’un an.

Cette dernière accueille un groupe de 15 bénévoles chaque semaine et espère pouvoir accueillir prochainement deux groupes par semaine et près de 70 personnes à partir du mois de septembre. «L’année dernière, ce sont plus de 400 bénévoles corporatifs de 20 organisations différentes qui sont venus nous aider», précise-t-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!