La plateforme de consultation citoyenne sur le budget 2015 fait réagir sur les réseaux sociaux, alors que certains citoyens la qualifient « d’outil de propagande ». Le conseil d’arrondissement se défend de toute orientation politique.

catherine.bouchard@tc.tc

« Personnellement, je crois que ce « simulateur » n’est pas un outil valide pour gérer un arrondissement. Les choix sont trop limités. Les répondants trop peu nombreux. (…)Finalement, avec des questions biaisées on fait dire ce qu’on veut à ce pseudo simulateur et on l’utilise comme outil de gestion quand on sait très bien que ce sont, pour la plupart, des sympathisants de l’équipe en place qui le complètent », croit le citoyen, Pierre Legault.

D’autres internautes ont avancé que le projet était orienté et qu’ils ne se donneraient assurément pas la peine de répondre.

Le conseiller de Ville responsable du dossier, Richard Ryan n’a pas été surpris par le type de commentaires ayant circulé sur diverses pages.

« Ce sont les mêmes personnes qui font ce genre de critiques depuis que nous avons instauré le questionnaire. On leur demande de faire des propositions. Certains en font, mais d’autres sont plutôt virulents. C’est certain que ce n’est pas parfait, mais l’outil a été nettement amélioré, cette année. Il ne faut pas oublier qu’on le fait en collaboration avec l’administration, en prenant en considération les réalités budgétaires de l’arrondissement », explique M. Ryan.

Rappelons que des curseurs indiquent les choix budgétaires de 2014, pour donner une idée au citoyen des sommes investies.

M.Ryan souligne que plus d’options pourraient être offertes dans l’avenir pour les projets prioritaires.

« Nous avons sélectionné des projets dont les citoyens nous avaient beaucoup parlé ou que nous avions nous-mêmes proposés. Peut-être donnerons-nous plus de choix à l’avenir », avance le conseiller de Ville.

L’élu espère obtenir deux fois plus de réponses que les années passées, ce qui ferait plus de 1000 questionnaires. À ce seuil, le conseil d’arrondissement considère qu’il y a une certaine représentativité, puisque cela constitue près de 1% de la population.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!