La cinéaste, Annabel Loyola, offre dès cet automne, pour une seconde année, des ciné-rencontres itinérantes avec son film La Folle entreprise, sur les pas de Jeanne Mance à des enfants, des adultes en difficulté d’adaptation, des nouveaux immigrants et des aînés du Plateau-Mont-Royal.

Son documentaire, présenté pour la première fois en 2010, est né d’une collaboration avec la Société d’histoire et de généalogie du Plateau-Mont-Royal.

Ce projet, intitulé Des images, de l’histoire et des mots : Jeanne Mance racontée… découle de l’entente sur le développement culturel de Montréal et est soutenu par le ministère de la Culture et des Communications ainsi que la Ville de Montréal. L’aide financière obtenue, cette année, permet à la cinéaste de réaliser en tout 12 ciné-rencontres itinérantes dans des écoles primaires, secondaires, centres d’éducation des adultes et centres d’hébergement du CSSS Jeanne-Mance du Plateau-Mont-Royal.

L’intérêt de la réalisatrice pour ce personnage historique provient du fait qu’elles sont toutes deux nées à Langres, en France.

« J’ai toujours vu la statue commémorative lui étant dédié au cœur de ma municipalité. J’ai moi aussi immigré à Montréal, pour des raisons différentes. J’ai commencé à m’y intéresser dans le cadre du 400e anniversaire de sa naissance, en 2006, lorsque j’ai assisté à une conférence de Jacques Lacoursière sur la question. C’est une femme très intéressante et moderne, car elle est célibataire et laïque. Elle a toujours refusé de faire ses vœux pour devenir sœur. On la représente toujours comme une infirmière et une religieuse, alors qu’en réalité, c’était surtout une administratrice de l’Hôtel-Dieu », indique Mme Loyola.

Les ateliers auprès des jeunes sont échelonnés sur trois semaines. Premièrement, ils visionnent le film. Ensuite, la cinéaste échange avec eux. Enfin, ils participent à un quiz pour tester leurs connaissances.

La Folle entreprise, sur les pas de Jeanne Mance est le premier film consacré à Jeanne Mance qui a valu à sa réalisatrice l’attribution de la médaille de la Société historique de Montréal pour sa contribution à l’histoire de Montréal en 2010. Rappelons que le 8 mars 2011, jour de la sortie montréalaise du film, le maire de Montréal enclenchait un processus historique visant à reconnaître officiellement Jeanne Mance comme cofondatrice de Montréal, à l’égal du fondateur Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve.

                                                           (C.B.)

Dans le cadre des Journées de la culture 2014, une présentation spéciale du film sera offerte gratuitement, le samedi 27 septembre à 19 h à l’Espace La Fontaine, au 3933, avenue du Parc-Lafontaine. La projection sera accompagnée d’une conférence de la cinéaste.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!