L’annonce de la conversion prochaine du terrain de stationnement situé à côté du parc Villeneuve, situé à l’angle des rues Villeneuve et Drolet, en logements sociaux a soulevé l’ire de plusieurs citoyens du quartier, le printemps dernier. Or, si le projet rencontre beaucoup d’opposition, il est également appuyé par une partie de la population.

Johanne Charbonneau, une résidente de la rue Henri-Julien qui disait parler au nom des propriétaires de son immeuble, voit d’un bon œil la construction de logements sociaux.

« On est très conscient qu’avec la pénurie de terrains constructibles sur le Plateau, il est réaliste de penser que ce terrain-là ne va pas rester vacant très longtemps. Contrairement à d’autre, on n’est pas très enthousiaste à l’idée qu’il serve de prolongement au parc à côté. Étant collés sur le parc existant, mes voisins et moi, on subit beaucoup de bruits liés à la fréquentation de ce lieu, le soir, tard, et même la nuit. On pense que dans les circonstances, un projet de coopérative familiale et intergénérationnelle est une très bonne chose », a-t-elle fait valoir.

Elle s’est dite prête à collaborer à l’élaboration de ce projet.

Le maire de l’arrondissement Le Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, a réaffirmé son intention d’aller de l’avant avec cette initiative.

« Le projet n’est pas arrêté. Il va y avoir un projet à cet endroit-là. Il n’y a que trois terrains disponibles pour du logement social sur le Plateau et on a bien l’intention de tous les exploiter. Sauf que Richard Bergeron veut que ça se fasse dans les meilleures conditions et a imposé des contraintes, comme de créer un espace vert autour, ce qui nous a ralentis.

« En faisant des recherches, on a réalisé que ce terrain n’était considéré comme un parc que depuis cinq ans. Ça n’a jamais réellement été un parc, il s’agit d’un changement de zonage théorique qui a été fait pour bloquer un éventuel projet de construction de condos », a-t-il expliqué.

Le projet en bref

Le bâtiment projeté comptera 28 unités destinées aux familles.

« Habituellement, lorsqu’on parle d’unités-famille, il s’agit d’appartements de trois chambres à coucher et plus », indique François Goneau, chargé de communication à la Ville-centre.

Il soutient que le projet sera piloté par le groupe de ressources techniques Atelier habitation Montréal et devrait prendre la forme d’une coopérative d’habitation nommée « La Familiale ». L’échéancier des étapes subséquentes et des travaux n’est pas encore connu.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!