Dans les prochaines semaines, les locataires pourraient avoir une mauvaise surprise. En effet, la saison des évictions est officiellement lancée, et celle-ci s’annonce particulièrement achalandée, indique le Comité logement du Plateau-Mont-Royal.

Lorsqu’un propriétaire immobilier souhaite reprendre un de ses logements, il doit en aviser par écrit ses locataires au moins six mois avant la fin du bail. Puisque la majorité des déménagements se font le 1er juillet, les lettres tant redoutées sont habituellement expédiées en décembre ou en janvier.

« La saison des évictions s’annonce déjà très achalandée. Sur le Plateau, on compte déjà 30 locataires qui sont venus nous consulter à ce sujet et la période de pointe n’est pas encore commencée », fait valoir Paule Lespérence, organisatrice communautaire au Comité logement du Plateau-Mont-Royal, rappelant que l’an dernier, ce sont 60 cas qui avaient été répertoriés sur le territoire de l’arrondissement.

Ce phénomène engendre une pression spéculative sur le parc immobilier du quartier qui se répercute sur l’ensemble des locataires, estime-t-elle.

« Ils ont le droit de refuser l’éviction ou la reprise du logement. À ce moment, c’est la Régie du logement qui va trancher. Toutefois, on constate qu’elle fait part d’un grand laxisme face à ces situations et a tendance à accorder les autorisations nécessaires trop facilement. C’est dramatique.

« Les logements locatifs se font de plus en plus rares et le prix des loyers a explosé. Ça fait en sorte que les gens ne sont plus capables de se loger dans leur quartier. C’est le tissu social qui est en train de se désagréger. Si les choses continuent à ce train, le Plateau va bientôt devenir un ghetto de riche mélangé à une ville-musée pour les touristes », a-t-elle plaidé.

Pour en savoir plus sur les actions du Comité logement du Plateau-Mont-Royal, on visite le http://www.clpmr.com ou on communique avec le 514 527-3495. Rappelons que les bureaux de l’organisme sont situés au 4450, rue Saint-Hubert, local 328.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!