Le conseiller indépendant, Carl Boileau, a déposé trois motions, lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement. Une seule, portant sur l’application de la seconde phase du plan d’apaisement de la circulation, a été appuyée.

M. Boileau a tenu à féliciter son ancienne formation politique pour la consultation tenue sur les problèmes de circulation dans le secteur de la rue Gauthier, indiquant qu’il « est plus gagnant de consulter que d’imposer ». Cette déclaration a créé un visible malaise au sein des membres du conseil, qui n’ont pas appuyé cette motion.

« Je n’ai pas été élu pour me féliciter. Je ne crois pas que ce soit mon rôle. Je ne peux pas appuyer cette motion », a expliqué Alex Norris, conseiller de Ville pour le district Mile End.

La seconde proposition, qui visait à réitérer l’importance d’appliquer la suite du plan d’apaisement de la circulation, a quant à elle été appuyée, après un long silence, par Josée Duplessis, conseillère de Ville pour le district De Lorimier, secteur également représenté par M. Boileau. Néanmoins, M. Norris a indiqué que « c’est ce que [son administration] fait déjà, et qu’il n’y a rien de nouveau là-dedans ».

Finalement, le conseiller Boileau a présenté une dernière motion demandant l’application d’un autre volet du plan d’apaisement de circulation, cette fois, pour le secteur de la rue Gauthier. Il croyait pouvoir compter sur l’appui de Mme Duplessis, qui s’est désistée à la dernière minute, indiquant que c’était « un peu trop tôt ».

« Dans la démarche qui est en cours, il y a la création d’une commission citoyenne pour entendre les problématiques du secteur et proposer des solutions. Des résidents avaient indiqué craindre que ce processus soit biaisé d’avance. On a tenté de les rassurer. Il est toujours possible qu’à la fin, ils choisissent le statu quo. Si on adopte ce genre de motion, j’ai peur qu’ils se sentent contraints d’avancer », a fait valoir la conseillère.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!