Le 24 décembre au soir, sur le coup de minuit, les résidents du Plateau Mont-Royal sont invités à une messe concert dans l’enceinte de l’église Saint-Stanislas-De-Kostka. Aux commandes de cette nuit de Noël bien spéciale : l’organiste Christophe Gauthier, 20 ans, et le chef d’orchestre Jean-Loup Gagnon, 21 ans. La preuve par deux que jeunesse et tradition peuvent parfois s’entendre comme larrons en foire.

Christophe Gauthier, qui étudie l’orgue à l’Université de Montréal, est organiste à l’église Saint-Stanislas-De-Kostka depuis un an. Cette année, pour le concert du réveillon de Noël, le comité liturgique de cette église du Plateau projetait de n’organiser qu’une seule messe. Celle-ci se tiendrait à 19 h et serait destinée à la famille.

« Je trouvais ça insuffisant », lance d’emblée Christophe. Le jeune musicien demande donc la permission au comité de concocter une messe concert de Noël, à minuit, comme le veut la tradition. « Noël, c’est une occasion en or pour jouer de la belle musique. Il y a plein d’œuvres baroques qui ont été composées pour Noël. Il y avait là une belle possibilité de renouer avec une tradition perdue. Personnellement, ça va me donner l’occasion de vivre un premier vrai réveillon », s’enthousiasme celui dont la mère est chanteuse classique et le père batteur.

Huit chanteurs et sept instrumentistes – maniant violons, alto, violoncelle, contrebasse, clavecin, flûtes à bec – feront raisonner la pièce La Messe de Minuit pour Noël du compositeur baroque Marc-Antoine Charpentier, ainsi que des compositions de Bach et des airs traditionnels de Noël. Au chant, les sopranos Léa Weilbrenner Lebeau et Joséphine Legault, les altos Elena Tanase et Christianne Bélanger, les basses François-Nicolas Guertin et Jean-François Daignault, ainsi que que le ténor André-Nicolas Chantal-Fortin.

« Cette œuvre de Marc-Antoine Charpentier a été spécialement composée pour la nuit de Noël. Elle est construite sur des airs traditionnels de Noël comme Ça Berger ou Venez divins messies », explique Christophe en fredonnant les mélodies.

Par ce choix de répertoire, l’objectif du jeune homme est de proposer un concert liturgique qui fait la part belle à la musique. « Ce sera différent des autres messes qu’on voit au Québec en 2011, où il y a un chanteur et un prêtre. Évidemment, un prêtre sera sur place et ceux qui le désirent pourront communier, mais il s’agira davantage d’un concert que d’une messe. On cherche à attirer les mélomanes. Évidemment, ceux qui désirent vivre une expérience spirituelle sont également les bienvenus », nuance Christophe, qui accompagnera l’orchestre au clavecin.

Jean-Loup Gagnon, chef assistant de l’Orchestre de la Francophonie, pilotera la soirée. Celui que certains journalistes qualifient de « nouveau Nézet-Séguin » dirigera de sa baguette le chœur et l’ensemble instrumental. La jeune étoile montante, qui étudie en écriture musicale à l’Université de Montréal, n’a pas hésité à accepter l’offre de Christophe Gauthier. Les deux jeunes hommes font donc mentir un cliché : celui voulant que les messes de minuit soient l’affaire de quelques rares exceptions vieillissantes…

« J’ai dit oui par amour pour la musique et pour faire revivre cette tradition du 24 décembre dans une atmosphère plus enrichissante au point de vue musical, dit Jean-Loup. Ce sera une belle expérience à vivre, grâce à un répertoire à la fois joyeux et solennel. Ça fait très longtemps que j’ai assisté à une messe de Noël. Voilà une belle occasion de créer un événement commun, rassembleur ».

Si le chef d’orchestre s’est empressé de répondre par l’affirmative à l’invitation de son ami et collègue de classe Christophe, c’est aussi parce que la musique baroque l’interpelle particulièrement. « J’ai vu que le baroque était une voie à travers laquelle je pouvais m’exprimer en tant que chef d’orchestre et instrumentiste », poursuit celui qui joue également du piano et du clavecin, un instrument hautement représentatif de l’époque baroque.

Le 24 décembre à 23h45, à l’église Saint-Stanislas-De-Kostka (1350, boulevard Saint-Joseph Est). Une vingtaine de sièges sont en vente au coût de 20$. L’entrée est libre pour les autres places. Offrandes volontaires.

Informations : 514 524-3533 ou christophegauthier@live.ca

Photo : Alarie Photos

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!