J’écris à titre de propriétaire d’un condo situé en face du parc Baldwin. Je m’oppose à l’agrandissement du parc Baldwin, qui selon les dires de l’arrondissement, n’aurait jamais dû être séparé par une rue.

Cette rue, la rue Marianne, entre Chapleau et Fullum, bénéficie aux résidants des environs pour se rendre sur une plus grande artère, ou pour se stationner. Les résidants, payeurs de taxes, qui doivent utiliser un véhicule de temps à autre, et le stationner. Ceux que vous souhaitez si ardemment voir quitter votre arrondissement, M. Ferrandez. Vous agissez ainsi.

Agrandir un parc, c’est une bonne idée en soi. Agrandir un parc pour y ajouter des jeux d’eau (qu’on a déjà juste à côté), un terrain de sport (qu’on a déjà juste à côté), une fontaine (qu’on a déjà juste à côté)? Mais non, simplement pour ajouter des arbres et des sentiers (qu’on a déjà juste à côté, soit dit en passant). À quoi bon? Pour faire rager les résidants d’en face? C’est réussit.

En plus de ne pas avoir consulté les citoyens du secteur sur le sujet, vous fermez la rue en grande pompe et ordonnez le début des travaux. À la conférence de presse des opposants d’hier, vous avez envoyé un fonctionnaire défendre votre point de vue. Quelle honte! Lancer un tel projet alors que les gens sont en vacances, sans les consulter, et que vous n’avez même pas l’honneur de défendre devant les caméras – parce que vous êtes probablement en vacances -. C’est indigne d’un maire qui se doit d’être à l’écoute de ses concitoyens.

L’agrandissement de ce parc ne fera que satisfaire vos amis qui comme vous, se promènent uniquement à vélo ou à pieds, et nuira à la grande majorité, soit celle qui doit se véhiculer, pas uniquement par choix, mais aussi par nécessité. Nous serons privés de 30 espaces de stationnement. Comme il en manquera (parce que des gens de l’extérieur utilisent aussi le parc Baldwin pour les jeux d’eau ou le soccer ou la patinoire et y viennent en voiture), vous aurez la joie de nous imposer votre vignette à 140 $, plus les taxes. Cent soixante-deux dollars! C’est le double de ce que les autres Montréalais payent! C’est inacceptable!

M. Ferrandez, vous perdrez vos élections, vous vous ferez lancer des tomates dans la rue lorsque vous redeviendrez un simple citoyen. Et vous l’aurez mérité. Vos mauvais coups deviennent trop nombreux. Le non-déneigement, les mesures ‘’d’apaisement’’ de la circulation, etc. Les commerces ferment sur l’avenue. Avez-vous remarqué? Sûrement pas, sinon j’ose espérer que vous les aideriez… Le pire dans tout ça, c’est que vous n’apprenez pas de vos erreurs. Vous avez regretté ne pas avoir consulté davantage avant de changer les sens uniques sur Laurier et Christophe-Colomb. Pourquoi ne pas le faire pour la rue Marianne?

Vous ne vivez pas seul dans le Plateau. Des milliers de citoyens y étaient d’ailleurs avant vous. Faites donc un maire de vous-même. Et respectez donc vos citoyens, M. Ferrandez.

Julie Turgeon

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!