(Photo: Deposit Photos) L'entreprise Regulvar remplacera les systèmes de ventilation du centre des loisirs par un système à contrôle numérique.
Quel plaisir de faire le farniente, au soleil, sur une terrasse… bercé par le doux son d’une thermopompe! Depuis maintenant deux ans, un comité formé de citoyens se penche sur la question du bruit dans l’arrondissement Le Plateau-Mont-Royal et s’affaire à trouver des moyens pour améliorer la qualité de vie des résidents. Le groupe a émis plusieurs recommandations en ce qui a trait aux appareils mécaniques (ventilation, thermopompe, etc.) et celles-ci devraient être incorporées au règlement d’urbanisme.

Lors de la dernière séance ordinaire du conseil d’arrondissement (2 avril), le comité, représenté par Pierre Dodin, a présenté les grandes lignes des modifications qui seront apportées au règlement, afin de traiter le problème en amont.

Chaque année, l’arrondissement reçoit environ 80 plaintes en lien avec le bruit émis par des appareils mécaniques. Celles-ci sont plus fréquentes entre les mois d’avril et d’août, période où les résidents ouvrent leurs fenêtres et que les systèmes de climatisation sont très sollicités. Le problème de bruit touche principalement l’arrière des bâtiments (côté donnant sur la ruelle), où la présence de bruit nuisible est plus facilement perceptible. Environ 56 % des plaintes reçues concernent des appareils situés à une distance supérieure à 20 m, distance prise en compte dans le règlement d’urbanisme en vigueur.

Réglementation

Le règlement actuel prévoit que si un appareil est situé sur un toit, et que dans un rayon de 20 m se trouve un bâtiment dont la hauteur est supérieure à ce toit, un écran acoustique doit être installé autour de la machinerie.

« Le règlement présent ne couvrait pas tous les cas possibles. Il y avait des zones grises. Par exemple, si un système de ventilation est situé sur le toit et qu’aucun bâtiment plus grand n’est situé aux alentours, ce n’était pas à l’intérieur du règlement. Même chose pour les appareils accrochés aux murs. Pourtant, ces types de cas représentent respectivement 20 % et 43 % des plaintes actuelles », soutient M. Dodin.

Avec la révision du règlement d’urbaniste, le comité souhaite qu’un plus grand nombre de cas soient pris en considération.

« Plus de cas vont y être intégrés, comme ce qui touche les murs et les balcons. La distance de 20 m va aussi être révisée afin d’être plus inclusive et finalement, on compte instaurer une distance minimale par rapport à la limite du terrain », annonce-t-il.

M. Dodin aimerait que le comité planche sur la création d’un guide de bonnes pratiques acoustiques, comme cela a été le cas avec le bruit dans les bars, pour sensibiliser la population. Il souhaiterait également que Le Plateau-Mont-Royal travaille de concert avec les arrondissements voisins, dont Rosemont – La Petite-Patrie, afin de procéder à une refonte du règlement B3 portant sur le bruit.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!