L’annonce de la fermeture potentielle du bureau de poste de l’avenue du Parc, en mars, a soulevé le mécontentement de nombreux résidents du quartier. Ils ont fait entendre leur voix lors d’une séance de consultation publique organisée par le député de Westmount-Ville-Marie, Marc Garneau, le 27 avril.

Depuis quelques semaines, les citoyens ont multiplié les campagnes de mobilisation pour demander que la succursale de l’avenue du Parc demeure ouverte. Près d’une vingtaine de lettres ont été acheminées au député Garneau pour déplorer le processus de consultation de la société d’État.

« La consultation publique de Postes Canada au sujet de la fermeture du bureau de poste de la Place du Parc semble n’avoir été qu’un exercice de relations publiques pour une décision qui avait déjà été prise », a indiqué M. Garneau par voie de communiqué.

« Dans la lettre que Postes Canada a envoyée au syndicat, on indique l’intention de fermer le bureau. Il n’y a pas beaucoup de place pour l’ambiguïté », fait valoir Jean Proulx, du bureau du député Marc Garneau, en entrevue téléphonique.

Le député a convié les résidents et les représentants de Postes Canada à une rencontre de consultation. Selon les organisateurs de l’événement, une cinquantaine de personnes ont répondu à l’invitation. Toutefois, la société d’État a décliné l’offre.

« Nous avons fait notre consultation de notre côté. Si un élu désire en faire une de son côté, libre à lui, mais nous, nous avons fait ce que nous avions à faire. Si M. Garneau nous achemine un compte-rendu de la rencontre, nous allons l’analyser », soutient Geneviève Latour, porte-parole de Postes Canada.

Elle ignore si cette démarche influencera la décision finale. Selon Mme Latour, c’est la première fois qu’une telle activité de mobilisation se fasse aussi tardivement après le processus de consultation. Elle affirme néanmoins que le sort du bureau de poste n’est pas encore scellé.

Lors de la rencontre, les participants ont principalement discuté des impacts qu’aurait la fermeture du bureau de poste sur la qualité des services offerts. Ils ont également dénoncé la privatisation des services publics.

Au terme de la séance de consultation publique du député Marc Garneau, ce dernier a annoncé qu’il écrirait au ministre responsable des postes, Denis Lebel, pour l’informer « des préoccupations de mes commettants et l’appeler à un processus de consultation plus sincère ». Une pétition circulera bientôt dans le quartier et sera présentée en Chambres des communes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!