En mettant en vente l’Îlot voyageur, les libéraux souhaitent récupérer les fonds publics dépensés depuis 2005 dans ce projet qualifié par plusieurs du « pire éléphant blanc de l’histoire du Québec ». Pourtant, la Ville de Montréal évalue à moins de 30 millions de dollars la portion à vendre. On est très loin des 300 millions de dollars dépensés par le gouvernement Charest dans ce projet.

En novembre 2010, le ministre des Finances, Raymond Bachand, affirmait pourtant que le gouvernement allait maintenant « pouvoir penser au développement immobilier pour compléter un projet, soit avec le privé ou la Société immobilière ».

Deux ans plus tard, on ne peut que constater que les libéraux n’ont pas tenu leur parole. Au lieu de penser au développement, ils préfèrent vendre à rabais l’Îlot voyageur, qui défigure ce secteur de la circonscroiption de Sainte-Marie – Saint-Jacques depuis trop longtemps, et gaspiller ainsi l’argent des contribuables.

« Il est clair que l’argent ainsi perdu aurait pu servir à améliorer les soins de santé ou encore à lutter plus efficacement contre le décrochage scolaire ou bien à la réfection de nos infrastructures. Si les libéraux ne savent pas comment gérer efficacement l’argent des Québécois, un gouvernement de la Coalition avenir Québec saura où l’investir afin de répondre aux vrais besoins du Québec », affirme Cédrick Beauregard, candidat de la Coalition dans Sainte-Marie-Saint-Jacques.

(Source :CAQ)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!